Comment gérer le décès de votre chien ?

deuil chien

Considéré comme le meilleur ami de l’homme, le chien est beaucoup apprécié pour son hypersensibilité et sa fidélité. Il arrive cependant toujours ce moment où il faut faire ses adieux à son animal de compagnie en cas de mort imminente. Les causes de décès du chien sont multiples. L’animal peut mourir de vieillesse, de maladies ou de blessures suite à un choc. Si votre chien est décédé, découvrez avec Hello Animaux comment gérer la disparition de votre animal de compagnie préféré.

Votre chien est mort, que faire ?

À la suite de la mort de votre animal de compagnie, il vous faudra engager une série de démarches administratives, sanitaires et psychologiques. Ces démarches vous permettront de mieux gérer le corps de votre chien décédé, mais aussi de gérer vos émotions face à cette perte. En effet, comme dans le cas du deuil d’un chat, faire le deuil de son chien est aussi difficile et peu compris par l’entourage.

Quelles sont les démarches ?

Suite au décès de votre chien, la première chose à faire est d’entamer des démarches administratives pour déclarer sa mort. Pour cela, vous devez vous rendre à la société centrale canine, muni du certificat d’identification de votre animal de compagnie.

Au cas où vous ne seriez pas en mesure de suivre cette démarche, vous êtes libre d’envoyer un courrier à la centrale canine. Votre courrier doit préciser la race de votre chien décédé, son numéro d’identification, son sexe et la date de son décès. Après la déclaration du décès de votre chien, vous pouvez récupérer son corps et en faire ce que vous voulez. Mais attention ! En France, la loi interdit de jeter la dépouille des animaux de compagnie. Le cas échéant, vous pourrez être sanctionné d’une amende.

Que faire du corps ?

Suite au décès de votre chien, après les démarches administratives, vous pouvez dès à présent vous occuper de la dépouille. Plusieurs possibilités vous sont offertes dans ce cas. Par exemple, vous pouvez enterrer votre animal de compagnie dans votre jardin ou dans un cimetière animalier. Vous pouvez également opter pour une crémation individuelle ou collective.

Si vous avez un jardin ou une propriété de campagne, vous pouvez y enterrer votre animal de compagnie préféré. Cette option d’enterrement n’entraîne aucuns frais, mais doit suivre certaines règles. La tombe de votre chien décédé doit se trouver au moins à 35 mètres des autres habitations de votre entourage. De plus, la tombe doit avoir une profondeur minimum de 1,30 m et la dépouille de l’animal doit être recouverte de chaux vive et de matière biodégradable pour accélérer la décomposition.

Au cas où vous n’auriez pas un jardin ou une propriété de campagne, vous pouvez enterrer votre chien dans un cimetière animalier. Il existe ce type de cimetière un peu partout dans les régions françaises. Cette option exige toutefois un budget pour le cercueil, la tombe, la concession, les frais d’entretien annuel, la taxe d’inhumation et le service d’enfouissement.

Si vous ne souhaitez pas enterrer votre chien, vous pouvez procéder à son incinération de façon individuelle ou collectivement. Ces deux options d’incinération sont moins coûteuses et simples qu’un enterrement dans un cimetière animalier. Si vous optez pour la crémation individuelle, votre vétérinaire se chargera de contacter une société qui viendra chercher le corps et procéder à l’incinération. Cette option vous offre l’avantage d’assister à la crémation et de récupérer les cendres de votre animal de compagnie. Quant à la crémation collective, elle est moins coûteuse que la précédente, mais vous n’aurez pas la chance d’assister à l’opération ni de récupérer les cendres de l’animal.

décès chien
Faire le deuil de son chien est aussi difficile et peu compris par l’entourage.

Comment faire son deuil ?

Perdre son chien n’est pas toujours facile pour le maître. Il va falloir être mentalement fort pour réussir à faire son deuil. Vous pouvez heureusement compter sur le soutien de votre vétérinaire. Ce dernier, dans l’exercice de sa fonction, a dû être confronté à cette situation à plusieurs reprises. Dans son rôle de conseiller, il saura trouver les mots justes pour vous réconforter.

Quoi qu’il en soit, évitez de refouler vos ressentis. Vous ne vous rendez pas service en évitant le sujet. Plus vous en parlez, plus vite vous allez faire votre deuil. Faire le deuil de votre chien décédé, c’est aussi procédé au rangement de ses affaires. Vous n’êtes pas tenu de vous débarrasser des affaires rangées. Vous pouvez les conserver quelque part dans votre maison.

Faut-il adopter un nouveau chien ?

La période de deuil de son chien constitue un moment difficile qui peut prendre du temps. C’est pour cette raison que certaines personnes préfèrent reprendre aussitôt un nouvel ami. Même si cette solution semble logique, elle n’est pas recommandée dans l’immédiat. Suite au décès de votre chien, vous pouvez adopter un nouvel animal de compagnie, mais seulement après avoir fait votre deuil. L’idée de l’adoption d’un nouvel animal n’est pas de remplacer le précédent, puisque chaque chien a une personnalité unique et vous aimera différemment.

Après votre deuil, posez-vous les bonnes questions avant de faire une nouvelle adoption. Souhaitez-vous adopter la même race que la précédente ? Disposez-vous de la même disponibilité qu’avant ? Souhaitez-vous adopter un chiot ou un chien adulte ? Chacune de ces questions vous permettra de redéfinir vos priorités pour mieux vous adapter à votre nouveau compagnon. Votre nouveau chien vous mettra devant de nouvelles contraintes et il vaut mieux d’être vraiment prêt à faire face aux changements et à partager votre amour sans bornes.

Quelles sont les causes les plus fréquentes de décès d’un chien ?

En moyenne, un chien peut vivre entre 10 et 13 ans, peu importe sa race. Il est cependant fréquent de voir des chiens partis tôt pour diverses raisons. Empoisonnement, noyade, accident de la route, électrocution, cancers… Les causes de mort subite chez le chien sont variées.

Accidents de route, une cause fréquente de décès

Les accidents de la route constituent l’une des causes les plus fréquentes de décès chez le chien. Cette cause est beaucoup plus répertoriée chez les femelles en chaleur. Il est toutefois possible que les chiens mâles soient victimes d’accidents de la route, surtout si ces derniers ont l’habitude d’aller seuls à l’extérieur.

Faites donc attention à votre chien et gardez-le en laisse auprès de vous lorsque vous sortez. En dehors des accidents de la route, votre chien peut tomber du balcon et en mourir. Dans ce cas en particulier, la seule solution est de sécuriser vos fenêtres et vos balcons.

Noyade de votre chien

Toutes les races de chien ne savent pas nager. Prenez soin de votre animal de compagnie si ce dernier ne sait pas nager. Si votre boule de poils est incollable à la nage, faites-le cependant surveiller quand même. Même s’il sait nager, il ne sera pas en mesure de sortir d’une piscine dans laquelle il est tombé. Pour éviter tout risque de noyade, mettez-lui toujours un gilet chaque fois que vous partez nager en sa compagnie. Si vous avez une piscine chez vous, ne prenez aucun risque et clôturez-la.

Empoisonnement de votre animal de compagnie

Votre chien peut mourir subitement d’empoisonnement. Dans la plupart des cas, celui-ci est fortuit, mais dans certains cas, il peut être prémédité par certains voisins qui n’apprécient pas beaucoup les aboiements de votre chien. Dans les deux cas, la solution est d’éduquer convenablement votre animal de compagnie. Vous devez lui apprendre à refuser de la nourriture venant des étrangers. Évitez aussi de mettre des produits toxiques à la portée de votre animal de compagnie. Quant aux plantes toxiques, il vaut mieux éviter d’en avoir dans votre jardin si vous avez un chien.

Électrocution ou étouffement

L’électrocution, l’étouffement et la suffocation font également partie des causes fréquentes de décès chez le chien. L’électrocution est le plus souvent observée chez les chiots. Les chiens les plus âgés peuvent aussi en être victimes. Quant à l’étouffement, il peut survenir surtout si votre chien avale des choses qu’il ne devrait pas. Les os de petite taille peuvent aussi provoquer l’étouffement chez l’animal. Pour éviter cela, il est recommandé de donner aux canidés domestiques des os et des jouets de tailles appropriées.

Comment savoir si mon chien est malade ?

Si votre animal tombe malade, cela ne signifie pas qu’il va forcément mourir. Il est donc important de faire attention à chaque changement de votre animal de compagnie pour vite le conduire chez le vétérinaire. Entre autres signes qui prouvent que votre chien est malade, il y a les vomissements, la toux, les éternuements et les éructations. Le manque d’appétit, la perte de poids, les urines excessives, la rougeur au niveau des gencives constituent aussi des symptômes très inquiétants. Contactez vite votre vétérinaire si vous remarquez un ou plusieurs de ces signes chez votre chien.