Dogue allemand

race de chien dogue allemand

Race : LOF/AKC I Taille : Grande I Espérance de vie : 8+ I Éducation : Difficile I Entretien : Poils courts I Nomenclature FCI : groupe 2, section 2.1, n°235 I Origine : Iran.

Le Dogue allemand ne laisse personne insensible, soit il fait peur par sa taille (injustement), soit il attendrit de suite par son air doux et son regard rempli de tendresse. C’est le chien d’une passion, on ne devient pas propriétaire d’un dogue allemand par hasard. Sa taille reste son attribut le plus flagrant, mais les connaisseurs ne tarissent pas d’éloge sur son caractère sociable, sa profonde gentillesse et sa loyauté sans limite. C’est une race dotée d’une grande sensibilité qui va falloir couvrir de bienveillance et d’amour pour rassurer ce molosse au grand cœur.

Le Dogue allemand : les origines de la race

Ni allemand ni danois

L’origine de ce grand chien est une aventure et une épopée comprenant de nombreux épisodes. C’est une race qui est le résultat de nombreux croisements. Le dogue allemand est un descendant des chiens de chasse qui accompagnaient la tribu des « Alains », peuple nomade venu d’Iran, dont les cavaliers s’étaient forgé une belle réputation de chasseurs, réputation qui reposait en partie sur leurs meutes de chiens très puissants. Ce peuple s’est étendu en Europe entre le IVe et le VIe siècle, et c’est lors de cette période que les croisements pour créer un chien de chasse puissant et rapide ont débuté.

Un croisement audacieux entre un mâtin et un lévrier

Les ancêtres immédiats seraient donc un chien de la race des Bullenbeiser et un lévrier : trapu et puissant pour la chasse au sanglier, mais avec la rapidité d’un lévrier. L’évolution jusqu’au dogue que nous connaissons a été longue. Le mot dogue signifiant à l’origine un gros chien trapu de race indéterminée, il a rapidement été attribué à cette race de chien qui accompagnait le Chancelier Bismarck.

Une nationalité allemande vieille de plus d’un siècle

Un groupe d’éleveurs attribua donc la nationalité allemande à cette race, qui était également très présente au Danemark, en 1878. Le premier standard fut rédigé en 1880 et la première exposition de dogue allemand eut lieu à Hambourg en 1963.

Quel caractère a-t-il ?

Le dogue allemand est un chien gentil, qui demande une éducation précise et douce durant son acclimatation, mais qui une fois rassuré, sait être un parfait compagnon complice avec les enfants, protecteur sans être agressif. C’est un chien fidèle, loyal et peu fugueur, ce qui est appréciable vu la taille de l’animal.

Un grand cœur fidèle

C’est un chien très affectueux, qui s’insère avec une grande aisance au sein d’un foyer. Sa taille lui confère une présence immanquable, mais c’est surtout par sa sensibilité et sa tendresse que le dogue est attachant. Il sera le parfait compagnon pour des enfants, prenant son rôle de grand frère très au sérieux. Son aboiement puissant et sa stature en font un excellent chien de garde sans avoir besoin d’en arriver à l’agressivité. Il sait également se replier dans son coin et ne jamais être trop envahissant. Une fois rassuré, le dogue allemand se fond dans votre intérieur et s’y sent même plus à l’aise que dehors.

Un grand sensible et une santé à surveiller

Sa sensibilité n’est pas à prendre à la légère. Il peut devenir peureux si son éducation est trop brutale. Il faut tout faire avec parcimonie quand on décide d’éduquer un dogue allemand. Son principal défaut réside dans le fait qu’il peut souvent se montrer têtu. En effet, sa curiosité et son attrait pour le jeu le détournent parfois des règles de vie.

Il grandit doucement psychologiquement parlant. Mais très rapidement d’un point de vue physique et son éducation prend donc beaucoup de temps. Il arrive à maturité très tard et on a longtemps affaire à un chiot. Il s’agit détail que l’on oublie parfois à cause de sa taille. C’est également un chien qui bave beaucoup, et vu la taille de sa gueule, on peut aisément imaginer la quantité de bave qu’il va falloir nettoyer.

Une éducation toute en douceur

Le Dogue allemand est très attentif à vos émotions et un excès de colère le déstabilisera rapidement. Son éducation doit prendre le tempo de cette race, car il grandit rapidement, mais reste immature plus longtemps que la moyenne des chiens. Donc mieux vaut avoir une nature patiente et disposer de temps. Le dogue n’apprécie pas la solitude et le chiot dogue allemand est sensible tant au niveau de la nourriture (qui représente un véritable budget) qu’en ce qui concerne l’exercice physique. Tout est une question de bon dosage et l’aide d’associations ou d’un vétérinaire est de bon aloi avec le Dogue allemand.

Le Dogue allemand est très attentif à vos émotions et un excès de colère le déstabilisera rapidement.

Le Dogue allemand : ses caractéristiques physiques

Aspect général

Sans conteste, le Dogue allemand est l’un des plus grands chiens et l’un des plus remarquables. Il allie une taille peu commune à beaucoup d’élégance. C’est sans équivoque un très beau chien, qui inspire confiance et respect. Doté d’une musculature saillante et d’un port altier, il arbore de la noblesse autant dans son comportement que dans son regard.

Zoom sur la tête du Dogue allemand

Ce chien est doté d’une grosse tête, avec une truffe large et imposante entourée de babines pendantes. Les mâchoires sont larges et puissantes. Les oreilles sont pendantes et il est désormais interdit de les tailler en pointe. Les yeux sont assez petits, mais entourés de renflements qui traduisent bien les émotions du chien. Le poil est ras, luisant et la tête est posée assez haut, ce qui amplifie l’impression de grandeur qu’il dégage.

Le corps du Dogue allemand

C’est là que réside la puissance de cette race. Avec une hauteur au garrot de presque 90 cm, le corps du dogue exprime la perfection et la puissance. C’est un corps bien équilibré entre l’avant et l’arrière. Et les muscles saillants du poitrail et des cuisses donnent une harmonie très esthétique. La longueur de ses membres amplifie la finesse du tronc et il est rare de voir un dogue allemand avec un ventre proéminent.

Le Dogue allemand : robe, couleur et entretien

Les couleurs du Dogue allemand

La robe du Dogue allemand est toujours constituée de poils courts et ras, c’est le seul standard accepté dans cette race.

Les standards acceptent 5 couleurs principales :

  • fauve
  • bringé
  • noir
  • bleu
  • blanc bigarré de noir

Quelques exceptions sont néanmoins acceptées. Comme le manteau dans les standards anglais et américains, et le gris bigarré de noir, mais cette couleur n’est pas encore standardisée.

Comment entretenir son Dogue allemand ?

Il apprécie les soins et les papouilles, donc il ne faut pas négliger les séances de brossage. C’est un lien important pour le Dogue allemand et ce rituel sera toujours le bienvenu.

Il nécessite des brossages réguliers ainsi que des surveillances et des check-up mensuels. Une attention particulière à l’état de sa peau devra entrer dans ces séances. Et il faudra également surveiller de près ses oreilles qui doivent être nettoyées régulièrement. En effet, le Dogue a un appareil auditif très sensible aux otites.

Les yeux doivent être nettoyés de manière hebdomadaire. Et les griffes sont à tailler dès que le chien laisse paraitre un changement de démarche.

Le Dogue allemand demande donc de fréquentes séances d’entretien, ce qui lui est indispensable pour être rassuré.

Anecdotes sur le Dogue allemand

Le célèbre chien détective Scoobi-Doo est un Dogue allemand. Ce n’est cependant pas la seule présence de cet animal dans les œuvres populaires. On le retrouve aussi dans des manga (Ginga Densetsu Weed), au cinéma (Le Guépard) et même dans la littérature (Le Gardien de son cœur).


À retenir sur le Dogue Allemand

Taille : pour les mâles : 80 à 112 cm, pour les femelles : 72 à 80 cm.

Poids : de 60 à 90 kg.

Santé : C’est un chien qui demande une surveillance quotidienne, tant au niveau de l’entretien que de la santé, car il peut avoir une disposition aux troubles musculo-squelettiques, mais également souffre facilement du syndrome du retournement d’estomac.

Espérance de vie : 8 à 12 ans.

Un chien pour les enfants ? Le Dogue allemand s’entend très bien avec les plus jeunes, sa nature douce en fait un très bon animal pour la famille.

Le Dogue Allemand est-il facile à vivre ? Son éducation est un travail à plein temps, et vu la taille de l’animal, son obéissance est un élément très important.