Akita américain

Portrait d'un chien de race Akita américain.

Race : LOF/AKC | Taille : Grande | Espérance de vie : 10+ | Éducation : Moyenne | Entretien : Poils courts | Nomenclature FCI : groupe 5, section 5, n°344 | Origine : Japon.

Originaire du Japon, l’Akita américain s’est développé sur le territoire des États-Unis et s’est distingué de son cousin l’Akita Inu resté au pays. De type Spitz, la race a été reconnue par la Fédération cynologique internationale (FCI) en 2006. Grand chien aux poils duveteux, l’Akita américain est un chien intelligent aux airs de gros nounours. Mais ne vous laissez pas attendrir, d’un caractère complexe, l’Akita est une force tranquille. « Chien chat », il aime son indépendance et il faut le sociabiliser très tôt pour l’éduquer.

Les origines de la race

La race des Akitas est née au Japon, elle provient de la région du même nom située au Nord de l’île.

Une race primitive nippone

Au XVIIe siècle, les « Akitas Matagis », ancêtres de l’Akita américain, sont utilisés pour la chasse à l’ours. Robustes et résistants, ils sont par la suite entraînés au combat. De taille plutôt moyenne, ils sont croisés avec les races Mastiff et Tosa pour augmenter leur puissance et devenir plus grands. En 1908, les combats sont interdits, mais la race est préservée et même améliorée pour devenir une grande race au Japon. En 1931, 9 chiens d’élite sont même désignés comme monuments historiques.

Menacée d’extinction pendant la Seconde Guerre Mondiale

Le nombre d’Akitas diminue drastiquement pendant la Seconde Guerre Mondiale. Toutes les races de chiens, à l’exception des Bergers allemands, sont tuées pour nourrir la population affamée ou pour leur peau, utilisée à la confection d’habits militaires. Pour que cette race survive, il faut contourner la loi. Elle est ainsi croisée à des Bergers allemands, préservés pour les tâches militaires.

L’arrivée de l’Akita en Amérique

À la fin de la guerre, les Akitas sont importés aux États-Unis par les forces d’occupation américaine de retour chez elles. Les éleveurs américains sont séduits par la capacité d’adaptation et la robustesse des Akitas. Le Club américain de l’Akita est créé en 1956. En 1978, la race est acceptée par le Kennel Club américain (AKC). Une race se développe sur le territoire et se distingue de l’Akita Inu, son cousin japonais. C’est finalement en 2006 que la race est reconnue par la FCI.

Chien de race Akita américain assis dans la neige.
D’une allure digne et noble, d’un poil duveteux et qualifié de chien « géant » , il est très séduisant.

Quel caractère a-t-il ?

Ne vous fiez pas à son joli minois et son pelage d’ourson, l’Akita américain a du caractère. Chien primitif, il conserve un instinct de chasseur et préserve son territoire. Il est indépendant et sait se montrer têtu. Il sera en revanche loyal envers son maître et aimera le suivre où qu’il aille.

L’Akita est un chien calme et obéissant, il peut rester de longues heures à vos côtés sans être dérangeant. D’une nature posée, c’est un chien qui aboie peu. Il a aussi conservé de ses ancêtres son instinct de chasseur, il est observateur et malin.

Quant à ses défauts, l’Akita américain serait un poil snob. Alors que vous désirez câliner cette énorme boule de poils à longueur de journée, votre chien vous montre qu’il n’en a pas vraiment envie… Véritable « chien/chat », il préfère venir à vous quand bon lui semble. Par ailleurs, il peut s’avérer bagarreur, surtout avec des chiens de même sexe. Chien territorial, c’est un dominant, il est important de sociabiliser très tôt l’Akita américain. Certains propriétaires qualifient son caractère de « complexe ». Bien qu’il ne soit pas agressif, il peut avoir des réactions parfois inattendues.

Chien de race Akita américain debout.
Le standard autorise toutes les couleurs, même les panachés, ce qui n’est pas le cas pour l’Akita Inu.

Ses caractéristiques physiques

L’Akita américain est un chien de grande taille, il se distingue de l’Akita Inu par sa couleur et son gabarit massif. L’Akita américain peut en effet être de plusieurs couleurs, ce qui n’est pas le cas de l’Akita Inu.

Zoom sur la tête de l’Akita américain

Sa tête est massive, de forme triangulaire. On remarque d’emblée ses petites oreilles dressées en pointe sur sa tête et portées légèrement sur l’avant. Son museau est épais, il est d’ailleurs très similaire aux Bergers allemands, peut-être un gène gardé de ses origines. Si vous regardez de plus près, il a de grandes dents carnassières assez impressionnantes. Enfin ses petits yeux ronds sont de couleur plutôt foncée.

Le corps de l’Akita américain

Anciennement appelé grand chien japonais, il peut mesurer jusqu’à 71 cm et peser jusqu’à 60kg. D’une allure digne et noble, d’un poil duveteux et qualifié de chien « géant » , il est très séduisant et fait de plus en plus d’adeptes à travers le monde. L’Akita américain est plus long que haut. Doté d’une ossature lourde, il est solide, grand et bien proportionné. Sa queue est portée haute et s’enroule sur le bas du dos.

Chiot de race Akita américain allongé.
Chiot Akita américain.

L’Akita américain : robe, couleur et entretien

Bien que l’Akita américain est un chien à poils courts, il est également possible de trouver des Akitas américains à poils longs.

La robe de l’Akita américain

La robe de cette race est composée d’un poil double, c’est-à-dire d’un sous-poil et d’un poil de couverture. Le sous-poil lui sert d’isolant thermique, il est fourni duveteux, épais et plus court que le poil extérieur. Le poil de couverture lui sert quant à lui de protection, il est dense, dur et épais. Enfin, ses poils sur sa queue peuvent être plus longs et plus abondants que sur le reste du corps. À noter que l’Akita américain mue deux fois par an.

Les couleurs de l’Akita américain

Le standard autorise toutes les couleurs, même les panachés, ce qui n’est pas le cas pour l’Akita Inu. Parmi les couleurs les plus fréquentes, on compte le rouge, le fauve, le blanc et le noir et différentes nuances comme le sable, le panaché et le bringé. Le sous-poil peut, quant à lui, être d’une couleur différente que la couleur de couverture. La particularité de l’Akita américain est qu’il semble porter un masque. Le devant de sa tête porte en effet, une couleur plus sombre comme le noir ou le brun, comparé au reste de son corps.

Comment entretenir son Akita américain ?

Lors des périodes de mue, deux fois par an, il faudra bien penser à le brosser soigneusement pour éviter tout problème de peau. Il est conseillé de lui donner un bain toutes les six à huit semaines avec un shampoing adapté. Son poil étant dense et épais, il faudra veiller à bien faire pénétrer le produit en profondeur.

Quelques mots sur son alimentation. Appartenant à la catégorie des chiens géants, il a une croissance rapide jusqu’à ses huit mois puis plus lente jusqu’à ses 18 mois où il arrive à maturité. Le chiot a des besoins caloriques importants. Après son sevrage vers deux mois, vous pouvez le nourrir de croquettes de qualité contenant des protéines.

Anecdotes sur l’Akita américain

L’Akita américain a les pattes palmées, il est donc à l’aise dans l’eau. Vous pourriez par exemple lui proposer un plongeon dans un plan d’eau, il se débrouillera très bien.

À retenir sur l’Akita américain

Taille : chez les mâles entre 66 et 71 cm au garrot / chez les femelles entre 61 et 66 cm.

Poids : chez les mâles entre 45 et 60kg / chez les femelles entre 45 et 55kg.

Santé : c’est un chien qui peut être sujet à certaines affections telles que :

○ L’Adénite sébacée, il s’agit d’une maladie inflammatoire des glandes, fréquente chez les Akitas.

○ Le VKH ou syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada, qui est est une maladie auto-immune héréditaire.

○ Une dysplasie des hanches et des coudes.

○ Une rupture des ligaments.

Espérance de vie : entre 10 et 12 ans.

Un chien pour les enfants ? S’il est mis très tôt en relation avec les enfants, il peut tout à fait convenir à une famille avec enfants. Il faut cependant se méfier en présence des tout-petits, il reste un chien primitif et territorial.

L’Akita américain est-il facile à éduquer ? L’Akita est une race intelligente, vous devrez donc lui montrer que vous êtes le maître avec douceur et fermeté. Gagner sa confiance pour le convaincre sera votre objectif principal.