Les peurs les plus communes des chats

chat tigré se cache sous un meuble

Petit être indépendant qui semble affronter le monde sans peur, le chat peut pourtant être sujet à des craintes qui nous semblent parfois irraisonnées. Qui n’a jamais vu sur internet des vidéos de félins terrifiés devant un concombre ? Même si cela nous semble totalement incompréhensible (qui a peur d’un concombre sérieusement ?). Un chat peut perdre sa prestance et son sang-froid face à différentes choses. Découvrons ensemble les peurs des chats les plus fréquentes.

Quelles sont les peurs des chats ?

Les peurs des chats sont parfois surprenantes. Mais, inutile de juger le comportement de son félin domestique. Lorsque l’on a peur de quelque chose, c’est souvent totalement inconscient et difficile à gérer. Cela s’applique également aux chats. Mieux vaut donc éviter de faire rencontrer votre chat avec ses « choses terrifiantes » pour son confort de vie.

Le concombre

Entre toutes les peurs des chats, c’est certainement la plus étrange ! Si vous avez déjà sorti un concombre de votre sac de courses devant votre chat, vous avez pu le constater, il a une réaction un peu bizarre, parfois même violente devant ce légume. Certains chats particulièrement sensibles à cette phobie peuvent même avoir des réactions importantes : ils sautent, crient et semblent devenir totalement fous.

Les peurs des chats ne sont pas toujours compréhensibles. Et même si cette terreur nous semble mystérieuse, le chat a ses raisons. Tout d’abord, le concombre a une forme qui rappelle au félin les serpents. Il est alors plus facile de comprendre sa réaction. Un danger chez lui ? Il réagit ! C’est normal.

Qui plus est, le chat n’est pas un grand amateur de primeur et ne passe pas ses journées devant le stand de légumes du coin. Il est donc peu habitué à ces « choses bizarres » que sont les légumes à ses yeux. Lorsqu’un concombre investit son espace, sa réaction de peur est normale puisqu’il ignore de quoi il s’agit.

Le ballon de baudruche

Vous avez déjà vu un chat faire le gros dos face à un ballon ? La globophobie féline (plus simplement la peur du ballon) est due à plusieurs raisons. La première est qu’un ballon peut ressembler à un prédateur pour le chat. Cette boule ronde roule, bouge et peut même voler dans certains cas. Cela rappelle au chat les prédateurs anciens comme les hiboux ou les aigles. Les ballons de baudruche se déplacent de la même façon de ces oiseaux et même s’ils sont colorés, l’instinct primaire du chat va les associer au danger.

Le ballon de baudruche fait du bruit. Lorsqu’on le frotte, il couine. Lorsqu’il explose, c’est un vacarme assourdissant pour un félin. Ces sons participent à la méfiance du chat vis-à-vis de ces objets peu naturels. Certains ballons présentent une électricité statique forte et le chat va le ressentir. Il traduit cela comme un danger. Les moins téméraires partiront, les plus courageux vont attaquer. Il faudra alors veiller à ce que le chat ne mange pas le caoutchouc, car cela est nocif pour lui.

L’eau

La peur de l’eau est célèbre chez les chats. Mais tous ne craignent pas ce liquide et certaines races comme les Maine Coons ou les Turcs de Van apprécient beaucoup de prendre un bain et nager. Il est vrai que ce sont des cas rares et que la majorité des chats haïssent l’eau. On attribue cette peur aux origines des félins qui ont vu le jour au Moyen-Orient et donc dans un territoire désertique.

D’autres hypothèses ont été avancées pour expliquer cette défiance : le chat déteste avoir le poil mouillé. La pluie alourdit le chat et va ainsi ralentir et entraver ses mouvements. Les chats savent pourtant nager, mais leur instinct leur indique qu’être mouillé peut être dangereux car ils bougent moins vite.

L’eau terrifie le chat et en même temps les fascine. N’avez-vous jamais observé un chat captivé par les filets d’eau qui coulent d’un robinet ou une baignoire pleine ? Il faudra alors faire attention car votre boule de poils peut très bien glisser et tomber dans l’eau. Il va paniquer et aura alors parfaitement raison de craindre l’eau !

Les bruits

Vous avez déjà vu votre chat partir en courant lorsque vous passez l’aspirateur ou quand vous utilisez le sèche-cheveux ? Leur ouïe est très fine et les bruits forts les dérangent. Les chats perçoivent les fréquences sonores jusqu’à plus de 60 000 Hz, tandis que l’être humain ne peut percevoir ces fréquences au-delà de 20 000 Hz à peu près. Sirène de pompier ou feux d’artifice produisent des sons déjà très impressionnants pour un humain, alors imaginez ce qu’il en est lorsque votre ouïe est aussi performante que celle d’un félin. Non seulement cela est désagréable, mais les bruits les effraient aussi car ils ne comprennent pas pourquoi il y a un tel raffut. Pour le chat, trop de bruit est synonyme de danger. Et qui dit danger dit peur, naturellement.

Les chaussettes

Encore une peur étonnante de la part de nos félins domestiques : la peur des chaussettes (et chaussures pour certains).

Les raisons mises en avant par les chercheurs sont variées. Il pourrait là encore s’agir de la peur des serpents, une chaussette abandonnée sur le sol peut faire penser à un reptile.

Il pourrait aussi s’agir d’un objet que le chat va décoder comme un résumé de la journée de son propriétaire. Tous les soucis, le stress… sont marqués dans nos chaussettes. Pourquoi ? Parce que tout au long de la journée nos pieds évacuent des phéromones que le chat va capter. Il va ainsi vivre nos émotions de la journée par transposition. Il n’est donc pas étonnant que cela effraie nos chats.

Les étrangers

Le chat est un animal méfiant qui n’accorde pas sa confiance facilement. Même le plus câlin des chats peut déguerpir devant quelqu’un qu’il ne connaît pas. Rencontrer un inconnu peut en effet être synonyme, là encore, de danger (on ne sait jamais à qui on a affaire !).

Cette peur peut être due à différents facteurs comme une mauvaise sociabilisation ou un caractère plus solitaire. Il peut aussi associer un inconnu avec un changement de ses habitudes. Un invité va s’intégrer de force dans son quotidien. Il va faire du bruit, occuper un territoire que le chat considère comme le sien et celui de sa famille. Un facteur qui passe va créer un stress en sonnant à la porte. Tout cela perturbe sa routine.

Le chat n’aime pas la nouveauté, c’est un animal routinier qui a ses petits rituels au quotidien et les inconnus sont synonymes de bouleversements pour lui, d’où son stress.

chat noir et blanc qui a peur, avec le poil hérissé

Peut-on gérer les peurs des chats ?

Si votre chat a des phobies, vous souhaitez sans doute l’aider, surtout si celles-ci entrainent des comportements excessifs qui peuvent être mauvais pour sa santé ou problématiques au quotidien. Mais cela n’est pas toujours simple.

Gérer la peur des inconnus

Vous le verrez vous-même, votre chat sait régler cette peur tout seul : il s’isole dans une autre pièce. Inutile de forcer votre félin domestique à aimer le facteur ! En ce qui concerne vos amis et proches qui passent plus que quelques minutes chez vous, vous aimeriez avoir un chat plus amical ? Il va falloir prendre votre mal en patience. Vous ne devez en aucun cas le forcer. Ce serait totalement contreproductif. Continuez à parler à votre chat, présentez-lui son plat de croquettes normalement et adoptez une attitude qu’il connaît et qu’il comprend. Demandez à vos invités de respecter votre chat. Ils ne doivent pas l’embêter.

Si vous voyez que votre chat observe ce qui se passe depuis sa cachette, demandez à vos proches de prendre un jouet et de commencer à jouer en l’invitant. Participez pour que votre chat ne considère pas cela comme une agression (on me prend mes jouets ?). Le chat finira par s’intéresser à ce qui se passe et pourra s’approcher. Laissez-le venir de lui-même.

S’il y a des enfants, il faudra être très vigilant et leur expliquer que votre chat ne les connaît pas et ne veut pas forcément que cela change. Ils devront laisser le chat tranquille, sans quoi il pourrait devenir agressif.

La peur des objets inconnus

Si votre chat a peur des chaussettes ou d’un concombre, il faudra lui montrer que rien de dangereux ne se cache derrière cet objet. Cette terreur ne passera pas rapidement. Le chat n’y voit que du danger. Laissez trainer un concombre sur la table plusieurs heures, laissez une chaussette par terre. Ne vous en souciez pas, n’en parlez même pas à votre chat. Celui-ci va observer le « truc » de loin, plus ou moins longtemps selon le degré de terreur ressenti. Les plus courageux tenteront une approche. Laissez-les faire sans vous en occuper.

Même si votre chat ne s’approche pas, il verra que rien de mauvais ne lui arrive en présence de cet objet. Il faudra recommencer l’opération plusieurs fois pour détendre un peu votre animal de compagnie. Avec de la patience, il parviendra à associer le concombre à un objet inerte qui finalement ne l’a pas agressé.

Calmer le stress dû aux bruits

Il n’est pas simple d’habituer son félin aux bruits, car il réagit immédiatement et il n’est pas possible de lui expliquer d’où viennent les bruits. Surtout s’il n’a pas été habitué dans son enfance. On peut tout de même adopter des astuces qui ont fait leurs preuves. Si votre chat est confronté à des bruits intenses et nombreux (un chantier de travaux près de chez vous, par exemple), vous pouvez le détendre avec des compléments alimentaires ou des diffuseurs antistress.

Si votre chat est terrifié par les bruits du téléviseur, il faudra lui montrer que cet objet n’est pas une menace. Commencez par allumer votre TV et optez pour un son très bas puis augmentez progressivement le volume au fur et à mesure que votre chat acceptera les bruits qui en émanent. Le chat doit toujours pouvoir fuir s’il a peur.

Vous pouvez aussi entamer une séance de jeu pendant un épisode bruyant. Votre félin peut alors associer l’amusement au bruit. Cela peut fonctionner dans certains cas.

Vaincre la peur de l’eau

Parmi les peurs des chats les plus fréquentes, la peur de l’eau reste dans le top du classement ! Vous le savez, faire prendre un bain à un chat est une opération à haut risque ! Il n’est pas simple d’habituer son chat à l’eau. L’idéal étant de le faire dès son plus jeune âge en lui mouillant le bout de la patte lors d’une séance de jeu, par exemple.

Mais cela n’est pas toujours possible. Il faudra donc ruser pour que votre chat s’autorise les sorties même quand il pleut. Vous devez montrer à votre chat que l’eau n’est pas un ennemi. Il faudra donc éviter de lui vaporiser de l’eau en pleine figure quand il fait chaud. Créez un petit parc aquatique (une simple petite bassine sera suffisante !) et invitez votre chat à y jouer avec vous. Il ne va pas sauter dans l’eau tout de suite, mais il pourra vous regarder vous amuser avec sa balle et y prendre du plaisir. Il finira par y tremper la patte et verra que cela ne présente aucun danger. Il faudra beaucoup de temps pour que votre chat accepte de jouer, mais cela peut être une bonne solution.

Comme toujours, ne forcez jamais votre félin. Certains n’aimeront jamais l’eau et rien ne les fera changer d’avis.

Si votre chat doit prendre un bain et déteste l’eau, emmenez-le chez le toiletteur.

À lire également : la peur du vétérinaire chez le chat.