Comment savoir si mon chien est stressé ?

Comment savoir si mon chien est stressé ?

Tout comme l’être humain, le chien peut facilement devenir stressé. Cela se produit généralement lorsqu’il fait face à des situations exceptionnelles. Mais ce n’en est pas obligatoirement la seule cause. Bien qu’il ne soit pas toujours facile de déceler le stress chez votre animal de compagnie, vous pouvez facilement en reconnaître certains symptômes et agir en conséquence. Mais comment faire pour reconnaître ces signes de stress chez un chien et lui venir en aide ?

Reconnaître un chien en état de stress

Tout comme nous, le chien peut éprouver du stress et le manifester par certains comportements qu’il est possible d’apprendre à reconnaître.

Identifier les changements d’habitude

Normalement, vous pourrez très facilement reconnaître si votre chien est stressé. Reposez-vous sur vos connaissances de votre animal et de ses habitudes. Cela vous permettra alors d’identifier les situations où votre chien ne réagit pas comme il le ferait en temps normal. C’est-à-dire que votre chien réagit de manière différente à une situation pourtant courante. Par exemple s’il refuse de bouger lorsque vous voulez le promener, s’il ne vous accueille pas lorsque vous rentrez chez vous, ou bien encore s’il refuse de manger, etc.

Chiens et chats sont extrêmement routiniers. Alors, si votre chien en vient à casser cette routine, c’est sûrement que quelque chose le perturbe. La cause peut être d’origine interne (blessure, troubles digestifs, etc.) ou encore externe (son bruyant, interaction nouvelle ou manifestation d’une phobie).

Manifestation physique du stress

Vous pourrez aussi voir que votre chien est stressé si celui-ci est relativement agité et s’il a beaucoup de mal à se calmer. Il pourra haleter au repos aussi rapidement qu’après un effort, ou encore saliver excessivement et parfois même se montrer agressif. Des troubles digestifs plus ou moins importants peuvent aussi être la conséquence du stress et se manifester par de nombreux gaz, des diarrhées ou encore des gargouillis.

Une perte de poils, si elle apparaît en dehors des périodes de mue habituelles, pourrait elle aussi être une conséquence d’un chien particulièrement stressé. Vérifiez aussi la position des oreilles de votre chien. Si elles sont souvent en arrière, c’est que votre chien est stressé ou se trouve actuellement dans une situation de mal-être et requiert votre attention.

Symptômes psychologiques

En plus de troubles physiques, un chien stressé pourra aussi être sujet à des comportements anormaux. Dans certains cas, votre chien sera moins attentif à vos ordres et au reste de son environnement. Il restera plutôt concentré sur la cause de son angoisse ou alors n’arrivera pas à se calmer et fera preuve d’hyperactivité. Il pourra aboyer sans raison, cherchant à attirer votre attention. Ou encore avoir des réactions disproportionnées face à des situations banales (frayeur, agressivité lors d’une caresse ou quand quelqu’un se lève).

Dans le pire des cas, il peut faire de l’automutilation. C’est notamment le cas lorsqu’un chien anticipe une période d’abandon et se met alors à stresser.

chien stressé
Votre chien pourra aboyer sans raison, cherchant à attirer votre attention.

Les sources de stress

Plusieurs facteurs peuvent stresser un animal et être une source de tension ou d’anxiété pour lui.

Un changement d’environnement

Nos amis canins sont très attachés à leur cadre de vie et un changement dans leur environnement tel qu’un déménagement peut fortement les déstabiliser. Les bruits sont eux aussi susceptibles d’effrayer votre chien, s’ils sont trop bruyants (feux d’artifice, klaxon, tonnerre). Il vous sera alors indispensable d’identifier les bruits qui angoissent votre chien et de l’en protéger.

Une odeur peu ou non familière pourra aussi déclencher de l’anxiété chez votre chien. Même s’il ne vous sera pas forcément toujours possible d’en trouver la cause. Observez votre chien pour essayer d’en connaître l’origine.

Vérifiez donc que vous n’avez pas introduit de nouveaux meubles ou vêtements qui seraient susceptibles de porter une odeur désagréable pour votre chien.

Le départ ou l’arrivée d’un membre de sa famille

Chaque chien à son propre caractère. Si certains sont très sociables, forcer une interaction avec votre chien lorsqu’il n’en a pas envie n’est pas forcément une bonne approche. Cela pourrait même être une source de stress pour lui. L’arrivée d’un nouvel animal, d’un enfant ou de toute autre personne étrangère ou nouvelle, pourra favoriser l’apparition de stress si celui-ci n’y est pas habitué.

L’anticipation d’une séparation avec un membre de sa famille et plus particulièrement avec un membre auquel il est fortement attaché. Que ce soit pour une période courte ou longue, peut très souvent devenir une cause de stress pour votre chien.

Le langage corporel ou la voix

Un chien est habitué à son humain et sait percevoir un changement dans votre voix ou dans votre comportement. Cela peut le rendre anxieux s’il ne sait pas comment réagir. Par exemple, un ordre prononcé plus sèchement que d’habitude ou le simple fait d’être plus agressif dans votre gestuelle pourra le rendre plus craintif à votre égard, s’il ne comprend pas la situation.

Une pathologie ou phobie

Il est possible que votre chien soit stressé de façon récurrente. Cela peut être dû au fait qu’il appartient à une race naturellement stressée ou craintive. Comme c’est souvent le cas chez les chiens d’eau espagnols ou encore chez les Bergers des Shetlands. Une anxiété récurrente peut aussi être le fait d’un trait héréditaire. Notamment si les parents du chien sont eux aussi craintifs ou s’ils appartiennent à une race anxieuse par nature.

Votre chien est peut-être en proie à une phobie. Oui, comme l’Homme, le chien est susceptible de développer des phobies qui auront un effet néfaste sur votre chien si vous ne l’en protégez pas. On retrouvera par exemple la phobie des hauteurs, des bruits forts comme les feux d’artifice ou encore les coups de feu, et parfois même la phobie des étrangers.

chien stress
Votre chien est peut-être en proie à une phobie.

Aider votre chien face au stress

Avoir un chien stressé est une situation désagréable. Mais qu’il est fort heureusement possible de résoudre avec un vétérinaire, un comportementaliste, quelques changements au quotidien ou un apprentissage.

Consulter un vétérinaire

Le stress chez un animal n’est pas anodin et mérite toute votre attention, puisqu’il peut en résulter des séquelles physiques ou psychologiques. Le meilleur choix, si vous n’êtes pas totalement sûr de connaître la cause de l’anxiété chez votre chien, sera de consulter un vétérinaire. Celui-ci pourra directement vous dire si votre chien est victime de stress ou si son comportement est lié à une blessure ou à toute autre cause. En plus d’un traitement, votre chien pourra aussi être suivi par un vétérinaire comportementaliste qui vous permettra d’agir sur le long terme.

Créer un environnement stable

Assurez-vous que votre chien ne manque de rien. En effet, votre chien a besoin de se sentir en sécurité et il dépend de vous pour lui apporter ce dont il a besoin. Nourriture, foyer, activités, amour, etc. Tout ceci est nécessaire pour que votre chien se sente bien. Si ce n’est pas le cas, votre chien pourra en pâtir et il commencera à montrer des signes de stress, d’agitation et, dans les pires cas, de dépression.

Ne négligez pas les activités sportives ! Votre chien a un réel besoin de jouer ou de faire des promenades. Cela lui permettra justement de faire sortir le stress qu’il aura accumulé ou au contraire de prévenir son apparition.

Préparer votre chien aux situations inattendues

Voyages, enfants, nouveaux occupants ou déménagements. Nos vies sont le fruit de nombreux rebondissements. Malheureusement, votre chien une fois adulte aura beaucoup de mal à faire face à ces événements qu’il ne comprend pas toujours. Surtout s’il n’y a pas été habitué auparavant. Si votre chien est encore jeune, n’hésitez donc pas à le confronter petit à petit face à ce type de situation. Cela lui permettra, une fois adulte, d’être plus sociable, de ne pas être triste lors de vos absences ou tout simplement de ne pas stresser s’il ne sait pas comment réagir face à des situations exceptionnelles.

Si votre chien est déjà adulte, traitez toute situation à laquelle il n’aurait pas été confronté le plus normalement possible. Cela lui montrera qu’il n’a aucune raison d’être inquiet.