Comment adopter un chien ?

adopter un chien

Avant d’adopter un chien, beaucoup de questions se posent, notamment concernant ses caractéristiques. Chiot ou chien déjà âgé, de grande ou de petite taille : de multiples races et des gabarits différents s’offrent aux futurs maîtres. Avec pour objectif de combler à la fois leurs attentes, mais surtout celles de l’animal. Voici comment adopter un chien : ce qu’il faut savoir, vers quel organisme se tourner et comment accueillir votre nouvel animal de compagnie de la meilleure manière.

Adopter un chien : les points à étudier avant l’adoption

Avant d’adopter un chien ou un chiot, tout futur maître doit bien étudier la question. Quel environnement il peut offrir, où adopter le chien, de quelle taille ce dernier devra être à l’âge adulte, etc.

L’environnement du futur maître

Les futurs propriétaires du chien en vue d’être adopté devront faire le point sur leurs attentes dans un premier temps. Si le maître vit seul en appartement et peut être présent pour son animal plusieurs heures par jour, son choix sera différent de celui d’un couple avec enfants vivant dans une maison avec jardin. Chaque animal peut s’adapter à son environnement. Mais certains chiens ont besoin de plus d’espace comme les chiens-loups, ou encore les races de type Husky qui auront besoin d’un endroit spacieux et clos pour contrer leurs tendances fuyardes.

Il est intéressant pour l’animal de prendre en compte ces différents critères. Dans le but de lui offrir l’environnement nécessaire à son épanouissement et à son bon développement. Et en évitant ainsi qu’il mette son nouveau foyer sens dessus dessous s’il s’y sent trop à l’étroit.

Adopter en refuge ou en élevage ?

Selon les préférences du futur propriétaire, deux choix d’adoption s’offrent à lui.

Si le choix se fait souvent au coup de cœur dans les refuges, les maîtres sont conscients malgré tout que les antécédents de l’animal restent inconnus dans la majorité des cas. Aussi, il est plus rare d’y trouver des chiots qui, pour la plupart, ne restent pas plus de quelques jours à l’adoption. Enfin, il est là aussi peu courant de trouver un chien avec une race, une couleur et un poil bien précis.

En revanche, en élevage, le suivi est beaucoup plus strict avec parfois une généalogie complète du futur chiot : parents, antécédents, couleurs, type de poils et longueurs… Ces critères sont pris en compte de façon rigoureuse dans le cadre de chiens vendus comme étant « LOF ». Ces animaux dont les parents respectent les caractéristiques précises d’une race donnée et sont inscrits dans le Livre des Origines Français. Aussi, le chiot devra être réservé avant même d’être né. Là est l’avantage de l’élevage, avec un suivi régulier de la situation réalisé par l’éleveur. Il faudra être patient jusqu’à la prochaine portée si aucun chiot n’est disponible lors de votre demande.

Si vos critères ne sont pas fixes et que vous voulez simplement accueillir un animal qui n’attend que de l’amour, l’adoption en refuge est la plus appropriée. Cependant, dans le cas d’un intérêt particulier pour une race précise ou d’une recherche de caractère bien spécifique, l’élevage sera à même de répondre à vos envies. À noter que le budget d’adoption d’un chien en élevage est plus élevé que celui d’un animal issu d’un refuge ; cependant, peu importe le lieu d’adoption, l’animal doit ou devra être vacciné et pucé à minima, sauf cas particulier.

Chiot ou chien adulte ?

En fonction de l’âge de l’animal, les recherches ne seront pas tout à fait identiques. Pour un chien d’un certain âge, l’avantage sera que l’on connaît déjà quelques aspects de sa personnalité. Il aura déjà quelques habitudes qui lui sont propres.

Pour le chiot, le caractère est parfois plus difficile à cerner ; les maîtres se basent surtout sur les points caractéristiques de la race ou encore sur le comportement observé pendant le jeu ou lors d’interactions avec d’autres animaux et humains. Le chiot demandera également plus d’attention à son arrivée au sein du domicile et nécessitera une vigilance supplémentaire pour assurer sa sécurité, sans compter sur son éducation.

Si vous souhaitez adopter un chiot, du temps et de la patience seront de mise : il est important d’être présent pour lui les semaines suivant son arrivée et de lui montrer les bonnes habitudes. S’il est trop jeune pour sortir faire ses besoins, des alèses de protection seront à prévoir en intérieur pendant quelque temps. Si le foyer comprend des étages, il est recommandé de protéger l’accès aux escaliers pour lui éviter tout risque de chutes. Enfin, si son éducation est plus compliquée que prévu, des séances en club d’éducation canine pourront être envisagées. De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour le chiot à ses débuts et sont non-négligeables pour lui permettre de se développer dans les meilleures conditions possibles.

Le gabarit

Le critère de la taille est à prendre en compte pour les chiens dont le gabarit augmente en quelques mois à peine et donne une impression de chiens adultes alors qu’ils n’ont que 8 mois ou un an. Prévoir un espace adéquat en fonction de la taille de l’animal est important pour qu’il puisse se dépenser pleinement, mais aussi pour évoluer dans un environnement où il pourra circuler librement.

De manière générale, les grands chiens ne sont pas satisfaits par une vie en appartement. À quelques exceptions près, ils ont souvent besoin de se dépenser et de grands espaces tels qu’un jardin.

Le caractère

Contrairement à une croyance bien ancrée qui voudrait que les races de chien aient des traits de personnalité figés et partagés par tous les animaux qui en sont issus, chaque animal développe sa propre personnalité. Son caractère évolue en fonction de son âge, de son vécu ou encore de son environnement.

Le seul point qui peut être relevé en termes de caractères reste les spécificités de chaque race. Le Bull Terrier est connu pour être beaucoup plus joueur et dynamique qu’un Chow Chow. Qui lui-même sera moins protecteur qu’un Berger Allemand. Ces critères ne sont pourtant pas figés et absolus. Car chaque chien développera son propre caractère avec le temps et selon son éducation, mais ces points pourront tout de même influer quelque peu sur sa personnalité.

Après avoir répondu à toutes vos interrogations, il sera plus simple pour vous de déterminer le moyen le plus adéquat pour adopter votre futur animal. Et quel type de chien est à privilégier selon vos critères.

adopter un chiot
Le chiot demandera également plus d’attention à son arrivée au sein du domicile.

Quelles sont les démarches d’adoption d’un chien ?

Adopter un chien se fait de deux manières : en refuge ou en élevage. Chaque méthode d’adoption fonctionne différemment.

En refuge

Après réflexion, votre choix s’est porté sur l’adoption en refuge. De nombreuses associations proposent des chiens à l’adoption, il convient de se rendre directement sur place pour rencontrer l’animal. C’est le cas de la SPA (Société Protectrice des Animaux) qui comporte de nombreux refuges en France où les premiers contacts se font au sein des refuges. Les chiens proposés à l’adoption peuvent être vus sur les sites internet de chaque refuge.

Concernant les adoptions en SPA, chaque chien dispose d’une description avec toutes les informations connues par le refuge. Il est possible d’établir une première approche avec le chien. Lors de promenades organisées par les bénévoles, par exemple, afin d’observer son comportement et d’interagir avec lui. Les bénévoles peuvent également vous interroger sur votre environnement et sauront vous conseiller sur les besoins de l’animal en question.

Les conditions d’adoption

Des documents d’identité et des justificatifs de domicile seront demandés aux nouveaux propriétaires. Le tarif d’adoption d’un chien en SPA est prédéfini et peut varier selon sa situation. Cela tourne fréquemment entre 200 et 250 euros. La participation financière pour un chiot est plus élevée que celle d’un chien présent depuis des années au refuge. Pour un chiot, il faudra compter jusqu’à 300 euros. Le tarif vise à participer aux frais de vaccination et d’identification de l’animal. Dans le cadre d’une adoption à la SPA, la stérilisation ou castration est systématique. Elle est comprise dans le coût d’adoption également. Ou alors, elle doit être réalisée à ses frais lorsque l’âge de l’animal le permet enfin. Une caution est souvent demandée dans ce dernier cas, jusqu’à stérilisation ou castration de l’animal.

Une fois l’animal adopté, il se peut qu’une visite soit réalisée par un enquêteur dédié du refuge. Afin de s’assurer que l’animal a pu prendre ses marques et se sent à l’aise dans son nouveau foyer. Ces visites ne sont pas systématiques et se font sur rendez-vous selon vos disponibilités.

La SPA prend des dispositions pour garantir un placement idéal à l’animal. Mais d’autres associations proposant des chiens à l’adoption ont eux aussi leurs propres conditions. Dans certains cas, un formulaire est à préremplir avec visite organisée de l’environnement qui accueillera l’animal au préalable.

En élevage

Vous avez choisi d’adopter un chien directement en élevage ? Consulter le site internet de l’établissement concerné permet de prendre connaissance des modalités définies par la structure. Pour vous assurer que l’élevage se fait dans le respect de la réglementation. Vous pouvez le rechercher depuis les sites internet de clubs canins afin de voir s’il y est référencé. Ce point est souvent un gage de sérieux de la part de l’éleveur.

Les conditions d’adoption sont assez similaires à celles des refuges, mais peuvent différer d’un éleveur à l’autre. Des visites de pré-adoption et de post-adoption sont souvent organisées. Un éleveur passionné cherchera à placer chaque animal dans un foyer qui lui conviendra parfaitement. Il sera rigoureux quant au choix des futurs propriétaires.

Concernant le budget d’adoption en élevage, il sera plus conséquent qu’en refuge. Les chiens proposés étant de race ou LOF, le coût de l’adoption est plus important. La participation comprend néanmoins un chien vacciné et pucé. De plus, le coût varie en fonction des races et de la robe de l’animal.

Refuge ou élevage, grands ou petits chiens, animal calme ou dynamique : l’adoption reste un moment privilégié dans la vie d’un foyer. Membre à part entière de la famille, le chien sera votre compagnon le plus fidèle tout au long de sa vie.

À lire également : quelle fréquence et quelle durée pour les promenades ?