Shiba Inu

Portrait d'un Shiba Inu dans les fleurs roses.

Race : LOF I Taille : Petite I Espérance de vie : 12+ I Caractère : Facile I Entretien : Poils courts I Nomenclature FCI : groupe 5, section 5, n° 257 I Origine : Japon.

Le Shiba Inu est un chien fidèle, affectueux, indépendant et discret.

Shiba Inu : les origines de la race

Des traces datant du Néolithique

Le Shiba Inu est l’une des races de chien les plus anciennes. Originaire du Japon, les premiers ossements retrouvés datent de – 8000 avant notre ère. Ces chiens mesuraient alors entre 36 et 48 cm. Certains ossements retrouvés au nord de Honshu ont pu être assemblés pour créer deux squelettes de 57 cm. Ces restes appartenaient au peuple Jomon.

Malgré la découverte de ces ossements, il est encore impossible de connaître l’origine exacte du Shiba Inu. Bien que ces restes aient été découverts au Japon, certains chercheurs émettent l’hypothèse qu’ils pourraient provenir d’animaux importés de Chine ou de Corée.

Shiba Inu et ouverture sur le monde

Le Japon connaîtra différentes vagues d’invasion. En 200 avant J.C, il est envahi par un peuple de l’Ouest qui chasse les Jomons vers le Nord du pays. Ce nouveau peuple amène de nombreuses compétences comme l’agriculture, la fabrication d’armes en fer et en bronze et ses chiens. Ils ressemblent à des Shiba Inu ou à des Samoyèdes avec leurs oreilles droites et leur queue recourbée. Il est rapporté que ces chiens se seraient accouplés avec les chiens du peuple Jomon, donnant ainsi naissance à une nouvelle race de chien.

Au XVIème siècle, les premiers européens débarquent au Japon, notamment via les navires de commerces portugais. Ils amènent avec eux leurs chiens, qui sont pour la plupart des terriers et des mastiffs. La grande période d’ouverture culturelle européenne commence pour le Japon. Les chiens européens se trouvent en grande majorité dans les villes portuaires, lieu de résidence de leurs maîtres. Ils se mélangent assez vite aux chiens locaux, et forment une nouvelle race en se reproduisant. Cette nouvelle race deviendra très appréciée par la classe dirigeante grâce à ses qualités pour la chasse au sanglier et au cerf. Des croquis de cette race apparaissent au XIXème siècle par Diebold, un médecin néerlandais.

Le Japon sort de son isolement en entrant dans l’ère industrielle menée par les États-Unis et l’Europe. De nombreux chiens venus de l’étranger arrivent alors sur l’archipel, et menacent les races japonaises à cause des nombreux croisements occasionnés. Les races se trouvant dans les montagnes et les régions reculées peuvent être préservées.

Il faut savoir qu’à l’époque au Japon, les combats de chiens étaient très répandus. Pour augmenter la force et la taille des chiens, et ainsi assurer la victoire, il était courant de croiser des Akitas avec des Mastiffs. Au XXème siècle, le Japon met tout en oeuvre pour protéger sa culture et les chiens d’origine japonaise deviennent alors de vrais trésors et certains éleveurs travaillent dur pour redonner à la race son aspect d’origine.

Le Shiba, un symbole national

Le docteur Saito, connu et reconnu pour ses nombreux voyages à travers le Japon pour étudier les derniers chiens pure race japonais, dirige la mission de recensement des races de chien japonaises.

Les races recensées sont nommées sur leur province d’origine, à l’exception du Shiba qui provient des Montagnes de Nagano. L’origine du nom “Shiba” est un mystère. De nombreuses théories sur le sujet existent. Certains émettent l’hypothèse que ce nom signifie “broussaille sèche brun clair”, ce qui ferait référence à sa fonction de chasseur ou à la couleur de sa robe. D’autres théorisent sur le fait que “shiba” veuille dire “petit” en japonais ancien et ferait donc référence à sa taille.

D’après leur localisation, il existe trois types de Shiba au Japon :

  • Le Shiba Shinsu : il est originaire du centre du Japon, à Nagano. Il est petit avec une robe rouge, des yeux ronds et un masque noir.
  • Le Mino Shiba : il vient de Gifu, près de Nagano. Il est plus petit que le premier et possède une robe rouge et des yeux en amande. Ses oreilles sont triangulaires et sa queue est déroulée.
  • Le Shiba San’In : de taille moyenne (environ 45 cm), il est originaire du Sud Ouest du Japon. Sa robe est noire tachetée.

Il faut cependant savoir que la plupart des Shibas ont été croisés avec des races européennes, il est donc très difficile de trouver un véritable pure race.

Le docteur Saito fait la découverte d’un Shiba roux avec la queue enroulée sur le dos dans les montagnes de Gumma en 1928. Ce chien est appelé Jokkoku et devient très populaire, à tel point que de nombreux Japonais se rendent dans les montagnes pour acquérir ce type de Shiba Inu.

La même année, Saito décide d’ouvrir son propre club avec un cercle fermé, le Nihonken Honzonkai. En 1932, la première exposition canine est organisée par le club. Il est soutenu par les autorités et le Shiba Inu reçoit en 1936 le statut de symbole national. 

Grâce aux différentes expositions canines qui se sont succédées, un certain nombre de reproducteurs ont été sélectionnés pour perpétuer la race. En 1948, le mâle Nala Go Akashisho naît et devient le fondateur des lignées de Shiba que nous connaissons aujourd’hui.

Avant la Seconde Guerre mondiale et l’épidémie de 1959, il existait quatre lignées de Shiba, mais de nombreux chiens ont disparu suite à ces événements. Les éleveurs se retrouvent alors obligés de croiser les lignées.

Les Shiba japonais restent cependant différents des Shiba des autres pays. Le type “Nippo” est surtout représenté au Japon. Il existe donc de nombreux standards selon les pays en fonction de la taille et de la couleur.

En 1954, le Shiba Inu est importé pour la première fois aux États-Unis. La première naissance n’est enregistrée qu’en 1973.

En France, il est introduit dans les années 1970 et reste un chien assez rare.

Shiba Inu dans un champs.
Le Shiba est une race de petite taille qui mesure entre 37 et 40 cm au garrot.

Quel caractère a-t-il ?

Quelles sont ses qualités ?

Le Shiba Inu est décrit comme un chien fidèle et affectueux avec sa famille. Il peut cependant montrer un côté assez indépendant également.

Il a généralement un caractère facile et calme. Il s’adapte très bien aux enfants et pourra partager des moments de jeu avec eux. Il peut également vivre en appartement et cohabiter avec d’autres animaux, notamment les chats.

Sa particularité est qu’il est généralement propre très tôt. Dès l’âge de huit semaines, il peut être autonome et propre.

A-t-il des défauts ?

Malgré son caractère facile, il peut se montrer très têtu parfois. Son éducation devra être ferme et il faudra vous munir de patience. On dit souvent que le Shiba ne se dresse pas, mais qu’il s’apprivoise. C’est également un chien qui n’est pas très bon au niveau du rappel.

Il ne faut pas oublier que le Shiba Inu est à l’origine un chien de chasse, la cohabitation avec de petits animaux peut donc être difficile. Idem avec les autres chiens avec qui l’entente peut être compliquée, notamment entre mâles.

Portrait d'un Shiba Inu dans une forêt.
Le Shiba présente ce qu’on appelle l’Urajiro, un marquage blanc sur son pelage.

Le Shiba Inu : ses caractéristiques physiques

Durant la période allant de 1898 à 1912, de nombreux chiens, notamment des Setters anglais ou des Pointers, ont été croisés avec le Shiba. Les Shiba Inu pure race sont donc extrêmement rares. En 1928, chasseurs et lettrés cherchent à préserver la race d’origine et commencent la sauvegarde des rares lignées pure race restantes.

En 1934, le premier standard unifié est établi et suite à l’instauration du Shiba Inu en tant que “monument naturel” au Japon en 1937, la race est élevée et améliorée pour devenir celle que nous connaissons de nos jours.

Aspect général

Le Shiba est une race de petite taille qui mesure entre 37 et 40 cm au garrot. Il peut peser jusqu’à 10 kg. C’est un chien bien proportionné avec une ossature et des muscles bien développés. Le rapport entre la hauteur au garrot et la longueur du corps est de 10:11.

Zoom sur la tête du Shiba Inu

Le crâne du Shiba possède un front large avec un stop net et la présence d’un léger sillon. Sa truffe est noire et son museau modérément épais. Il s’amenuise dans la longueur. Ses lèvres sont serrées. Ils possèdent des dents et des mâchoires fortes et articulées en ciseaux. Ses joues sont bien développées.

Ses yeux sont assez petits, mais pas trop, triangulaires et de couleur foncée.

Ses oreilles sont assez petites, triangulaires et bien dressées. Elles sont peu inclinées vers l’avant.

Le corps du Shiba Inu

Le cou du Shiba Inu est épais, fort et bien proportionné par rapport à sa tête et à son corps. Son dos est droit et solide, ses reins sont larges et musclés. Sa poitrine est bien descendue avec les côtes légèrement cintrées. Son ventre est bien remonté. Ses omoplates sont légèrement obliques. Les coudes sont bien au corps.

Ses cuisses sont longues, mais ses jambes sont courtes et bien développées. Le jarret est solide et épais.

Sa queue est attachée haut. Elle est épaisse et portée fermement enroulée ou recourbée en faucille. L’extrémité atteint presque le jarret quand elle est abaissée.

Shiba Inu de couleur noir.
Shiba Inu de couleur noir et feu.

Le Shiba Inu : robe, couleur et entretien

La robe du Shiba Inu

Le Shiba possède un poil court dur et droit et un sous-poil doux et dense. Le poil de sa queue est légèrement plus long.

Les couleurs du Shiba Inu

La robe du Shiba peut être de plusieurs couleurs : rouge, noir et feu, sésame, sésame noir et sésame rouge.

  • Le sésame est une couleur qui mélange des poils noirs et des poils blancs d’une manière égale.
  • Le sésame noir possède plus de poils noirs que de poils blancs.
  • Le sésame rouge représente des poils noirs sur un fond de robe rouge.

Peu importe la couleur de votre Shiba, il doit présenter ce qu’on appelle l’Urajiro. Il s’agit de la présence de poils blancs sur les faces latérales du museau, les joues, sous la mâchoire, sur la gorge, le poitrail et le ventre. La couleur blanche est également présente sur la face inférieure de la queue et la face interne des membres.

Comment entretenir son Shiba Inu ?

Une brossage une fois par semaine suffit au Shiba. Vous pouvez également lui donner un bain de temps en temps.

Anecdotes sur le Shiba Inu

  • Les Shiba Inu peuvent sourire ! Ils aplatissent leurs oreilles au maximum et semblent sourire. Cette expression du visage est exclusivement réservée aux moments de pur bonheur.
  • Catherine Deneuve possède un Shiba Inu du nom de Jack dont elle ne se sépare jamais.

À retenir sur le Shiba Inu

Taille : entre 37 et 40 cm au garrot

Poids : entre 9 et 11 kg

Santé : il possède une bonne santé sans problème particulier recensé.

Un chien pour les enfants ? Le Shiba Inu aime sa tranquilité, mais il apprécie également la compagnie des enfants avec qui il aime jouer.

Le Shiba Inu est-il facile à éduquer ? Malgré son caractère facile, c’est un chien assez têtu concernant l’éducation. Il faudra se montrer ferme, mais respectueux. Il ne dresse pas, mais s’apprivoise.

Déposer un commentaire