Faire la différence entre le jeu et une bagarre de chiens

Deux chiens sont prêts à jouer

Il peut s’avérer difficile de faire la différence entre le jeu et une bagarre de chiens. En effet, le jeu fait partie intégrante de la sociabilisation du chien. Il a besoin de jouer avec vous, mais également avec ses congénères. Surtout, il ne faut pas craindre la rencontre entre chiens. Car l’éviter finirait par provoquer des problèmes de comportement chez votre animal. Il a besoin d’interagir avec les autres chiens pour se sentir bien. Mais il est parfois difficile de faire la différence entre des signes de jeu et d’agacement. Il est donc important de les détecter rapidement si vous ne voulez pas que votre chien se sente agressé ou devienne un agresseur. Mais quelle est la place du jeu chez votre animal de compagnie, et comment faire la différence entre un jeu et une bagarre entre chiens ? On vous aide à déchiffrer le langage de votre compagnon préféré.

Quelle est l’importance du jeu dans l’éducation du chien ?

Jouer est indispensable pour le bon équilibre d’un chien. Cette activité fait partie intégrante de son éducation et de son apprentissage.

Le jeu comme apprentissage pour le chiot

Dès qu’il est capable de se déplacer correctement, le chiot commence à jouer et le fait toute sa vie. Le chiot va apprendre à jouer avec ses frères et sœurs, puis à jouer seul pour développer son autonomie. Cette étape du jeu est indispensable. N’oublions pas que le chien est un animal de meute et le jeu, dès le plus jeune âge, va lui permettre d’y trouver sa place. De plus, le chiot va de cette manière apprendre à mordre sans faire mal. Sa mère saura très bien le reprendre et le calmer. S’il ne connaît pas les règles dès son plus jeune âge, le chiot risque de grandir en devenant un chien qui n’aimera pas jouer ou qui deviendra un joueur harceleur. Aucun des deux cas n’est souhaitable.

Les jeux des chiens

Les principaux jeux entre chiens sont le combat et la chasse. C’est une bonne source de socialisation entre chiens, mais c’est également un entraînement pour certains chiens qui iront ensuite chasser. Le combat est le jeu qui peut le plus prêter à confusion chez le maître, c’est pourquoi il faut apprendre à identifier les nuances entre le jeu et la vraie bagarre de chiens.

À lire : Jouets pour chien, que choisir ?

Reconnaître les signes de jeu chez votre chien

Si votre chien est dans votre foyer depuis peu, vous ne maîtrisez peut-être pas encore son langage corporel qui, plus tard, n’aura plus de secrets pour vous. Prenez le temps de l’observer au quotidien dans ses jeux et son attitude avec vous. Seule une bonne connaissance de votre animal vous permettra de reconnaître rapidement les signes de jeu chez votre chien.

La signification du langage corporel

Un chien qui invite au jeu prend une posture assez caractéristique qui ressemble à une révérence. Si, devant l’autre chien, vous le voyez poser ses pattes avant au sol jusqu’au coude et relever son arrière-train : il veut jouer.

De même, sa queue relevée bouge énergiquement dans tous les sens comme quand il joue avec vous. Quand il veut jouer, il saute dans tous les sens, est vif, tourne autour de son camarade de jeu, il jappe et sa langue est pendue.

Pendant le jeu de la bagarre, les corps des chiens sont détendus et les morsures sont contrôlées. L’un des deux chiens finit généralement au sol, mais ensuite, les rôles s’inversent.

Les rôles qui s’inversent

Dans le jeu, les chiens ne cherchent pas à gagner ou à perdre, car ils sont dans l’échange. Tant que vous constatez que les chiens jouent à se chasser à tour de rôle, vous savez qu’ils jouent normalement. Cet échange des rôles démontre le consentement des chiens à jouer ensemble.

Les chiens font des pauses

Même s’ils s’attrapent, se mordent, se tournent autour, les chiens qui sont dans un jeu normal font des pauses. Ils s’arrêtent, se couchent, s’éloignent, reviennent et recommencent le jeu. Ils ont des postures d’immobilisation dans leur jeu.

Si vous constatez que l’un des chiens veut faire une pause, mais que l’autre ne s’arrête pas, soyez vigilant.

Identifier les signes apaisement

Dans la communication entre chiens, il existe de nombreux signes que nous ne savons pas toujours interpréter. Or, certains vous aident à comprendre que la situation de jeu est normale. Il s’agit des signes d’apaisement. Un chien qui appelle au jeu puis se couche est un chien qui comprend les signaux de refus de l’autre chien, par exemple.

Deux chiens font connaissance
Deux chiens font connaissance

Savoir interpréter les signes de tension pour faire la différence entre le jeu et une bagarre

Par sécurité, évitez de laisser jouer sans surveillance deux chiens qui ne se connaissent pas. Pour faire la différence différence entre le jeu et une bagarre, restez attentif à la scène et surveillez que le jeu ne dégénère pas. De même, évitez de laisser jouer un chien adulte avec un chiot de petite taille. Le poids et la force de l’un peuvent vite être des handicaps pour l’autre. De plus, le jeune chiot n’a pas toujours les bons réflexes, ce qui peut être mal interprété par le chien adulte.

Reconnaître les signes de refus

L’une des principales raisons expliquant qu’un jeu entre chiens tourne court est que l’un des deux ne respecte pas les signes de refus de l’autre. On parle là aussi de signaux d’apaisement, mais il s’agit ici de ceux du chien qui ne souhaite pas jouer. Si, face à l’invitation de son congénère, vous constatez que votre chien ne bouge pas et tourne la tête en signe d’indifférence, surveillez la réaction de l’autre animal. Si votre chien se réfugie dans vos jambes, fuit l’autre chien, voire se met à grogner, mettez rapidement fin à l’échange. De même, un chien dont le poil se hérisse, qui se lèche le museau ou qui mord dans le vide, indique clairement son refus.

Le déséquilibre du nombre

Par sécurité, il est préférable d’éviter de laisser jouer un seul chien contre plusieurs autres au risque de voir la situation dégénérer rapidement. Si vous constatez qu’il n’y a qu’un chien qui est poursuivi dans le jeu de la course, alertez-vous. Pas d’inquiétude au contraire si les chiens se connaissent bien et alternent les rôles.

Le risque de laisser plusieurs chiens jouer ensemble alors qu’ils ne se connaissent pas est qu’ils n’aient pas la maturité pour déchiffrer les codes canins. Cette situation peut arriver fréquemment avec de jeunes chiens. C’est cette mauvaise interprétation des codes qui peut déclencher l’agressivité. De plus, certains chiens sont stressés face à plusieurs chiens. Or, même si les autres chiens présents ont bien l’idée de jouer, le chien stressé risque d’aboyer après eux en permanence en leur tournant autour. Cette attitude peut déclencher de l’agressivité chez les autres chiens.

Écouter les aboiements et les grognements

Si vous constatez qu’un des chiens aboie avec insistance, grogne et commence à montrer les crocs dans une posture menaçante, stoppez le jeu rapidement. Dans une situation normale, les aboiements n’ont rien de menaçant et s’apparentent plutôt à des jappements. Si ceux-ci sont accompagnés d’une rigidité dans le corps et de babines retroussées, le doute n’est plus permis.

Vérifier qu’un jeu ne dérive pas

L’un des jeux qui prêtent le plus à confusion pour le maître est celui de la bagarre. En effet, il donne l’impression que les chiens vont réellement se faire mal, mais en observant bien, vous vous apercevez que les chiens maîtrisent leur attaque. En revanche, si vous constatez qu’aucun des chiens ne se soumet et que les deux restent debout en permanence, voire à la verticale, c’est que le jeu tourne mal. Séparez-les rapidement, mais en douceur.

Même principe pour le jeu de chasse. Si vous constatez que les chiens ne se poursuivent pas à tour de rôle, mais que l’un des deux cherche réellement à se cacher de l’autre, interrompez tout de suite le jeu.