Persan : 15 choses que vous ne saviez pas sur lui

chat Persan blanc

Le Persan est un chat magnifique qui a un caractère bien à lui, découvrez dans cet article 15 choses que vous ne saviez pas sur lui !

#1. Il demande un entretien régulier

Le Persan est une race de chat à taille moyenne qui a certes une magnifique fourrure mais celle-ci nécessite un entretien quotidien. Ses poils s’emmêlent rapidement, il est donc recommandé de les brosser chaque jour. Le brossage n’est pas nécessaire uniquement pour des questions esthétiques mais aussi car le Persan peut en avaler de grosses quantités en faisant sa toilette, ce qui peut engendrer des troubles intestinaux et respiratoires fort désagréables.

La magnifique fourrure du Persan n’est pas la seule à demander de l’entretien. En effet, il faudra aussi prendre particulièrement soin des yeux de cette race de chat. Beaucoup d’impuretés peuvent s’accumuler dans les yeux du Persan, ce qui le fait pleurer régulièrement. 

#2. Il ne fait pas bon ménage avec les enfants

Les Persans sont reconnus comme étant une race de chat timide. Les bruits, l’agitation, une ambiance trop dissipée représente une source considérable de stress pour ce type de chat. Le Persan préfère largement sa solitude, et son indépendance c’est un chat très autonome au quotidien. Vous comprendrez donc que la cohabitation avec des enfants pourrait s’avérer difficile. Comme vous le savez, les enfants peuvent parfois avoir des comportements agités et imprévisibles – ce qui est tout à fait normal ! Mais cela ne fait pas bon ménage avec le Persan, car il a besoin de personnes calmes dans son entourage. 

#3. Le Persan est une icône de la culture pop

Ce chat fait l’unanimité au cinéma depuis des dizaines d’années ! 

Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué, mais il est présent dans de nombreux films. Par exemple dans “Comme chiens et chats” on le retrouve en tête d’affiche. Mr Trinkles est un beau Persan à poils blancs qui souhaite conquérir le monde. On retrouve aussi un Persan de couleur blanche dans James Bond – le chat de Blodfeld. Dans Stuart Little, c’est un Persan qui joue le rôle de Snowbell, le chat de la maison. 

Côté dessin animé, on retrouve aussi un Persan dans le rôle de Duchesse, la douce chatte aux yeux bleus dans les Aristochats. Dans Inspecteur Gadget, c’est aussi un Persan qui représente Madchat, le chat du Docteur Gang !

#4. Son visage n’est pas toujours écrasé 

Le Persan est un chat que l’on adore pour sa douce fourrure blanche. Cependant, il est aussi apprécié pour son faciès unique car il a le visage écrasé. Mais saviez-vous que le Persan n’a pas toujours eu cette caractéristique physique ?

Autrefois, les Persans avaient un museau beaucoup plus prononcé. C’est suite à une mutation génétique que le visage écrasé est apparu dans les années 50. Les éleveurs de Persans ont beaucoup apprécié ce nouveau faciès du chat et ont décidé de sélectionner les chats reproducteurs en ce sens. 
Aujourd’hui, il existe toujours des Persans avec la face écrasée, et d’autres sans. 

#5. On le surnomme “Objet en fourrure”

Comme vous l’avez compris, le Persan est un chat plutôt calme et bien souvent inactif. C’est en sens qu’il est surnommé “l’objet en fourrure”. Il est vrai que le Persan a des moments plus actifs, où il joue, et se motive à bouger un peu – mais ce n’est clairement pas un chat hyperactif ! En moyenne un Persan dort 20h par jour, et sera donc très adapté aux personnes qui n’ont pas envie d’un chat qui saute partout et qui demande tout le temps à jouer !

Il faut savoir que le Persan est un chat qui sait très bien cohabiter avec d’autres chats. Il peut même avoir un caractère “chat-chien”. En effet, il pourra arriver qu’il vous accueille à votre retour, qu’il réponde à son prénom, ou qu’il soit bavard avec vous. Cette référence à l’objet en fourrure existe donc pour faire comprendre à quel point le Persan est inactif. Il va de soi et il convient tout de même de préciser qu’aucun animal n’est un objet ! 

Chat Persan gris
Chat Persan gris

#6. Il vit très mal la solitude

Paradoxalement à son tempérament de dormeur, le Persan n’aime pas vraiment se retrouver seul. Il a besoin d’une présence humaine même s’il ne la sollicite pas forcément. 

Cet aspect de son caractère pourra être adapté à votre rythme si vous habituez votre chat dès son plus jeune âge à rester seul. Le but étant qu’il ne développe pas d’anxiété de séparation. Si le Persan vit mal la solitude, il l’exprimera par des marquages urinaires ou encore en ayant un comportement destructeur sur le mobilier ou certains objets de la maison. Ceci n’est pas irrémédiable, mais mieux vaut être prévenu !

#7. C’est le chat le plus peint au monde

Si le Persan a beaucoup inspiré les oeuvres cinématographiques, bien en amont il fut la muse de bien des peintres. 

Par exemple, un portrait à l’huile datant de la fin du XIXème siècle intitulé “Les amants de ma femme” est considéré comme étant la plus grande peinture de chat du monde. Il s’agit d’une toile carrée qui mesure 2,5 mètres de côté. Elle a été vendue aux enchères pour un prix dépassant les 820 000 dollars !

Parmi les peintures populaires de Persan on retrouve, la toile de Warren Kimble “White Persian Cat” ainsi que “Two White Persian Cats Looking into a Goldfish Bowl” de l’artiste Arthur Heyer. 

#8. Le Persan existe sous différente taille, couleur et variété

On voit souvent le Persan avec sa robe de couleur blanche ou grise dans les films ou les publicités. Cependant, il faut savoir que la race se décline dans bien des couleurs. 

Ainsi, vous pourrez trouver des Persans calico ou encore écaille de tortue. En ce qui concerne les pelages monochrome, ils existent avec une robe totalement noire ou grise. 

Au delà de la couleur du pelage, le Persan existe aussi avec des tailles différentes. Toy ou encore Teacup. Il existe aussi les Persans Chinchilla ainsi que les Persans Himalayens qui n’ont pas les mêmes caractéristiques physiques que le Persan classique. 

#9. Le Persan a toujours été adoré aux États-Unis

Il faut savoir que le Persan est un des chats les plus populaires aux États-Unis. Il fut introduit en Amérique peu de temps après que les Perses aient été emmenés sur le territoire, dans les années 1890.

C’est en 1906 que la “Cat Fanciers’ Association” a été créée aux États-Unis et cela marque le premier enregistrement d’un chat Persan. Cette association vise à regrouper toutes les différentes races de chats et édite les différents standards des races aux États-Unis. Depuis le premier enregistrement du Persan, et ce jusqu’à aujourd’hui, la race n’a pas cessé de faire battre le coeur des américains. 

En effet, il reste le chat le plus adopté dans le pays, devant le Maine Coon et l’Exotic Shorthair.  

#10. Il est le compagnon de nombreuses célébrités

Vous le savez désormais, le chat Persan est une race très populaire. Cette réputation se vérifie aussi auprès des célébrités. Ainsi, tout au long de l’histoire, des personnes reconnues ont fait de ce chat leur compagnon adoré. 

On compte parmi elles, Florence Nightingale – une infirmière britannique reconnue pour ses soins modernes – qui a eu 60 chats au cours de sa vie. On dit que son chat préféré fut M. Bismarck, le chat le plus sensible, doux et affectueux qu’elle ait eu. 

Raymond Chandler, écrivain américain et auteur de romans policiers avait aussi un Persan. La légende raconte qu’il lisait les ébauches de ses romains à son plus fidèle critique, son chat Persan à la robe noire, nommé Taki. 

La sublime Marilyn Monroe possédait aussi un chat Persan de couleur blanche. De nombreux clichés d’elle en noir et blanc la représentent en train de le câliner. Amoureuse inconditionnelle des animaux, elle eut plusieurs chiens mais en 1955, lorsqu’elle était à New York, son compagnon était un Persan nommé Mitsou.

Giorgio Armani a aussi eu un chat Persan de couleur grise. 

Chat Persan roux sur un fauteuil
Chat Persan roux sur un fauteuil

#11. Le Persan a participé au premier “Cat Show”

La première exposition de chat a été organisée en 1871 à Londres. C’est Harisson Weir, un très célèbre illustrateur de livres de l’époque qui était à l’origine de l’événement. Celui-ci a été organisé au Crystal Palace, un lieu emblématique. Lors de cette première exposition, le Persan faisait partie des chats de race sélectionnés parmi le Siamois, le Manx, l’Angora et quelques autres.

#12. Il ressemble à l’Angora

Le Persan ressemble énormément à l’Angora Turc. Cette race de chat est aussi apparue dans les années 1500. Le Persan est étroitement lié à l’Angora Turc car les deux races ont été croisées de nombreuses années dans le but d’améliorer l’aspect du pelage du Persan. Ces nombreux croisements ont même failli éteindre la race de chat Angora Turc. Pour palier à cela, la Turquie a donc mit en place des programmes d’élevage afin de sauver cette race. 

Une différence notable entre l’Angora Turc et le Persan se retrouve au niveau de la silhouette du chat. Si l’on regarde dans le détail, le chat Persan a une silhouette bien plus trapue. Aussi, sa tête est plus grande, ses yeux plus ronds, et son pelage un peu plus long que celui de l’Angora Turc. Ce dernier se caractérise plutôt par un corps souple, des oreilles pointues et une queue formant un joli panache.  

#13. Sa santé est fragile

Son alimentation sera à surveiller quotidiennement car il est sujet à l’embonpoint. Un chat en situation d’obésité pourra développer de nombreux problèmes de santé comme des troubles cardiaques. Afin de préserver la santé du Persan, il faudra donc veiller à lui procurer une alimentation équilibrée et variée. Si vous pouvez éviter la nourriture industrielle, cela sera encore plus bénéfique pour le Persan. Aussi, la pesée de ses aliments sera un plus pour sa santé.

Il faut aussi savoir que le museau écrasé du Persan pourra lui causer des problèmes au niveau de la respiration. Enfin, des soucis rénaux et dermatologiques peuvent aussi apparaître chez certains chats Persans. 

#14. C’est le chat le plus abandonné  

Le Persan est un chat qui demande beaucoup d’entretien, comme vous l’aurez remarqué. C’est dû à cela qu’il est souvent abandonné. Dans tous les cas, l’adoption d’un chat nécessite quand même un certain investissement. On ne le dira jamais assez : l’adoption doit être un acte réfléchi.

#15. Le Persan n’est pas un aventurier 

Si vous recherchez un chat actif, pour mettre de la vie dans votre quotidien, c’est n’est pas cette race qu’il vous faudra. Ce chat ne sautera pas sur vos étagères, ni même sur votre table de salle à manger pour regarder par la fenêtre. Il préfère largement rester au calme sur le canapé à somnoler. Si vous tenez à votre mobilier, aucun risque avec le Persan car il n’est en aucun cas destructeur.

Déposer un commentaire