Sacré de Birmanie

Le Sacré de Birmanie est une race de chat de taille moyenne avec des poils mi-longs.

Race : LOOF I Taille : Moyenne I Espérance de vie : 15+ I Caractère : Facile I Entretien : Poils mi-longs I Origine : France.

Le Sacré de Birmanie est un chat docile, affectueux, doux, et intelligent.

Le Sacré de Birmanie : mythes et réalité

Contes et mythologies sur ses origines

La vie du Sacré de Birmanie commence par des contes et légendes. Le conte le plus populaire ayant pour sujet un Sacré de Birmanie a été associé à la romancière Marcelle Adam. À l’intérieur, elle décrit comment cette race de chat a obtenu ses couleurs et le marquage unique de son masque. La légende commence en Birmanie, il y a très longtemps. Un vieux prêtre et son chat blanc, nommé Sinh, vivaient dans un temple consacré à la déesse dorée aux yeux saphir. Un jour, le temple fut envahi et le prêtre assassiné. Le chat Sinh sauta sur la tête de son maître et regarda l’idole de la déesse dans les yeux. Ses propres iris sont alors devenus bleu saphir à leur tour à l’image de la déesse et sa fourrure s’est parée de nuances de dorée à l’exception de ses pattes posées sur la tête de son défunt maître, restées blanches comme sa chevelure immaculée. Quelques jours plus tard, Sinh est mort de chagrin près de son maître. Toute la population féline du royaume a alors subi la même transformation physique. Les premiers Sacré de Birmanie voyaient le jour.

La légende raconte que la teinte blanche de ses pattes serait un symbole de pureté et de sa dévotion.

Une autre légende émet une autre hypothèse sur l’origine de cette race de chat. Des Birmans se seraient infiltrés dans un temple de Lao Tsun en Birmanie afin de dérober un couple de chats. Ils auraient été amenés en France par un milliardaire américain en 1920. 

Malheureusement, le mâle n’aurait pas survécu au voyage, mais la femelle, Sita, était en gestation et donna naissance à une portée. Parmi cette portée se trouvait Poupée Madalpour, une femelle qui a réellement existé. La légende rejoint la réalité.

Les origines historiques du Sacré de Birmanie

L’histoire officielle des Sacrés de Birmanie est marquée par de nombreuses zones d’ombres. Nous savons cependant qu’ils trouvent leur origine en Angleterre, en Australie et en Allemagne.

C’est dans la ville de Nice que la première trace historique du Birman est remontée et attribuée à Madame Léotardi. La thèse la plus répandue chez les historiens de la race serait que le Birman serait né en France dans les années 1920 de l’accouplement entre un Siamois ganté de blanc et un Persan. Ce croisement accidentel aurait ensuite été reproduit aux États-Unis avec un Siamois non ganté et aurait donné naissance cette fois à l’Himalayen dont les caractéristiques sont très semblables à celles du Birman.

Le Docteur Jumaud, vétérinaire et fondateur du premier club félin français mentionne le Birman dans sa thèse de fin d’étude quelques années avant les premières références à Poupée Madalpour. D’après ces dires, il aurait observé le Birman en Asie bien avant de voir les premiers spécimens en France.

En 1925, le Birman est officiellement reconnu par le Club félin français et rebaptisé Sacré de Birmanie pour éviter les confusions avec le Burmese. 

La race subit de lourdes conséquences durant la Seconde Guerre mondiale. Elle sera pratiquement éteinte durant cette période, seulement deux de ses représentants subsistaient en Europe. Les deux chats Orloff et Xénia de Kaabaa ont alors engendré les portées qui allaient donner de nouveaux fondements à la race au lendemain de la guerre. Suite au travail acharné des éleveurs, des croisements avec d’autres races de chats à poil long comme le Persan ont été effectués afin de retrouver la morphologie du Birman d’avant-guerre. 

Le Birman est utilisé dans le développement de nouvelles races, comme le Ragdoll.

La couleur la plus connue chez le Sacré de Birmanie est le colourpoint.
Les chats colourpoints naissent blancs, leurs tâches de couleur se développent par la suite.

Quel caractère a le Sacré de Birmanie ?

Un tempérament issu du métissage

Les différents croisements réalisés sur le Sacré de Birmanie ont tous apporté leur pierre à l’édifice. Il détient également des traits de caractère propres à chaque pays dont il puise son histoire comme le penchant pour le drame des Français, la nature aimante des Irlandais, la dignité des Anglais, la patience des Allemands ou encore l’esprit aventurier des Australiens.

Ajoutez une touche d’ingéniosité américaine et vous obtenez le Sacré de Birmanie.

Le chat de compagnie idéal ?

Le Sacré de Birmanie est un chat à la réputation calme. Il est raffiné et de nature pacifique. Son miaulement est doux, semblable aux gazouillis des oiseaux. Un peu chien-chat, il adore être près de vous et se rendre utile. Il sera toujours là pour vous accompagner dans vos tâches quotidiennes. Avec lui, vous ne serez jamais seul.

De par son exceptionnelle douceur, le Birman est un chat facile à vivre et obéissant.

Sociable, gentil, calme et tendre, il aime autant être en compagnie des hommes que des animaux. C’est un chat joueur qui aime être au centre de l’attention. Son tempérament constant et tolérant fait de lui un excellent choix pour les familles avec enfants et/ou d’autres animaux.

Par contre, ce n’est pas forcément un chat qui apprécie de sortir à l’extérieur. Il sera donc très heureux en appartement.

La couleur du Sacré de Birmanie évolue jusqu'à l'âge adulte.
Chaton Sacré de Birmanie colourpoint.

Les caractéristiques physiques du Sacré de Birmanie

L’aspect général du Sacré de Birmanie

Le Sacré de Birmanie est un chat d’apparence imposante qui atteint sa maturité complète qu’à partir de l’âge de trois ans. C’est un chat à poil mi-long doté d’une ossature lourde par rapport à sa taille.

Comme tous les chats avec un marquage colourpoint, les chatons naissent blancs, leurs couleurs se développant à mesure qu’ils grandissent.

Le Sacré de Birmanie fait partie des races connues pour leur qualité hypoallergénique. Il est donc, comme le Sibérien, indiqué pour les personnes allergiques qui désirent adopter un chat.

Zoom sur la tête du Sacré de Birmanie

Son crâne est de taille moyenne, mais sa tête est large, triangulaire, avec des contours arrondis. Ses joues sont pleines et son front est légèrement arrondi. Sa ligne de profil se prolonge par un changement de direction légèrement concave au niveau de ses yeux. Son nez romain ne possède pas de stop. Son museau est de longueur moyenne, large et sans pince. Son menton est fort.

Concernant ses yeux, ils sont grands, presque ronds et bien espacés l’un de l’autre. Ils sont de couleur bleu, la plus intense possible.

Ses oreilles sont de taille moyenne, presque aussi larges que hautes et espacées de la largeur d’une oreille. Leur bout est arrondi et l’intérieur est bien fourni.

Le corps du Sacré de Birmanie

Le Sacré de Birmanie possède un corps long, puissant et passif avec un dos droit et régulier.

Son encolure est de taille moyenne et bien musclée. Ses pattes sont moyennement hautes et dotées d’une ossature et d’une musculature robustes. Ses pieds sont grands et ronds, ils possèdent cinq doigts sur les pieds avant et quatre doigts sur les pieds arrière. Une importante pilosité interdigitale est présente.

Sa queue est de taille moyenne et proportionnelle à celle du corps.

Les critères d’éligibilité au LOOF

Non éliminatoires au LOOF

  • Remontée importante du blanc des gants ou des éperons ou, au contraire, gantage trop court.
  • Marques blanches sous la gorge ou le ventre.

Éliminatoires au LOOF

  • Type de tête « Siamois », « British » ou « Persan ».
  • Nez droit.
  • Manque de substance, ossature fine.
  • Taches de couleur dans les gants ou les éperons.
  • Manque de blanc (un doigt ou plus) dans les parties supposées être gantées.
  • Marques blanches dans les points.
Chatons Sacré de Birmanie.

Robe, couleur et entretien du Sacré de Birmanie

La robe du Sacré de Birmanie

La fourrure du Sacré de Birmanie est mi-longue et très soyeuse. Courte sur sa tête, elle s’allonge progressivement au niveau des joues et se transforme en collerette sur le cou. 

Elle est longue sur le dos et les flancs. Son sous-poil est peu abondant et léger. Sur son ventre, le poil peut légèrement frisotter.

Ses pattes avant se terminent par des gants blancs en ligne droite idéalement à la jonction entre le pied et la patte. Les pattes arrière possèdent des gants blancs remontant à l’arrière de la patte et se terminant en pointe de la moitié aux trois-quarts du talon (éperons).

Les couleurs du Sacré de Birmanie

La robe la plus célèbre du sacré de Birmanie est la dorée à points bleus, cependant il existe une ribambelle de couleurs : bleu, lilas, chocolat, crème, tortie… etc. Ses pattes blanches sont une caractéristiques uniques de la race.

Comment entretenir son Sacré de Birmanie ?

Il faut savoir que la robe de votre Sacré de Birmanie va évoluer selon les saisons. Il ne possède qu’un poil supérieur duveteux, il n’est donc pas sujet aux périodes de mue. Un simple brossage une fois par semaine est suffisant pour se débarrasser des noeuds et des poils morts.

Ce qu’il faut retenir sur le Sacré de Birmanie

Taille et poids du Sacré de Birmanie : le Sacré de Birmanie mesure environ 30 cm pour un poids compris entre 4,5 et 7 kg selon les individus.

Santé : il fait partie des races de chats les plus saines et robuste sans problème de santé signalé.

Est-ce un chat pour les enfants ? Le Sacré de Birmanie est un chat parfait pour les familles avec enfants et autres animaux grâce à son tempérament égal et tolérant.

Le Sacré de Birmanie est-il facile à vivre ? De par son exceptionnelle douceur, le Sacré de Birmanie est un chat facile à vivre et obéissant. Il est également très proche de son maître et adorera le suivre partout dans son quotidien, se révélant parfois légèrement pot de colle.

Déposer un commentaire