Maine Coon

Maine Coon - Race de chat

Le Maine Coon est une race de chat calme, joueuse, curieuse et affectueuse.

Race : LOOF Taille : Grand Espérance de vie : 15+ Caractère : Facile Entretien : Poils mi-longs Origine : États-Unis.

Le Maine Coon : les légendes sur ses origines

Légendes et mythes autour du Maine Coon

Les origines du Maine Coon sont encore très discutées. Serait-il américain ou bien français ? D’où peut-il bien venir ?

La légende la plus colportée sur le Maine Coon serait qu’il pourrait être issu d’un croisement entre un chat sauvage des forêts de l’état du Maine (États-Unis) et d’un raton laveur (ndlr : le raton laveur se dit “raccoon” en anglais – d’où le nom “Coon” pour cette race de chat).

Cette théorie est bien évidemment qu’une pure fantaisie. En effet, génétiquement et biologiquement, ce croisement est tout bonnement impossible.

Le Maine Coon pourrait-il être français ?

Et si ce chat majestueux provenait de notre beau pays ? Durant la Révolution française de 1789, la reine Marie-Antoinette aurait confié ses six chats à un capitaine qui devait se rendre en Nouvelle-Angleterre, située dans l’actuelle Amérique du Nord.

Lorsque le bateau a accosté, les six chats se sont enfuis et se seraient reproduits avec des chats sauvages autochtones, créant ainsi le Maine Coon.

Est-il plutôt originaire d’Europe du Nord ?

On ne peut pas nier que le Maine Coon ressemble énormément aux chats des forêts norvégiennes. Se pourrait-il alors que du sang viking circule dans ses veines ?

Vers l’an 1000, les Vikings ont débarqué sur les côtes américaines et ont très probablement amené leurs chats avec eux (ils étaient en effet très utiles sur les bateaux, notamment contre les rats, qu’ils chassaient). Une fois sur les terres américaines, ces derniers se sont alors accouplés avec des chats sauvages américains donnant naissance au Maine Coon. 

Où se trouve la vérité parmi ces légendes ?

Il est légitime de se demander quelle est la part de vrai parmi ces légendes. Tout d’abord, il faut savoir que le Maine Coon est le premier chat de race américain. Il serait très certainement issu d’un croisement entre un chat à poil long originaire d’Asie et un chat autochtone à poil court.

Premiers élevages du Maine Coon

Le Maine Coon est un chat robuste et un excellent chasseur, si bien qu’il est devenu indispensable aux agriculteurs en protégeant les récoltes contre les nuisibles. Les pionniers apprécient également son caractère doux. Ils vont donc rapidement commencer à élever cette race de chat et la présenter à des expositions félines sous le nom de Maine Cat. Le premier chat à être officiellement reconnu en tant que Maine Cat est un chat noir et blanc en 1886. Cette race de chat tombe cependant rapidement dans l’oubli au profit d’autres races de chat à poil long comme le Persan, et des races plus exotiques. Elle sera même menacée d’extinction.

En 1950, le premier club officiel de la race est créé et en 1976, la race est finalement reconnue par la CFA (The Cat Fanciers’ Association). En 1980, c’est au tour de la FIFe (Fédération Internationale Féline) de reconnaître le Maine Coon en tant que race à part entière.

Conquête de l’Europe

Très vite, la corpulence extraordinaire du Maine Coon a suscité de l’intérêt outre-atlantique. L’Allemagne sera le premier pays européen à voir débarquer le Maine Coon sur son territoire en 1972. Quant à la France, elle verra ce géant au coeur tendre arriver chez elle près de 10 après, en 1981, et il ne connaîtra le succès qu’une décennie plus tard, dans le début des années 1990.

De nos jours, le Maine Coon est une race de chat très bien implantée en France, notamment grâce au travail de deux clubs de race français.

Un chat hors-norme

Il est souvent dit que le Maine Coon est un chat hors-norme : un colosse au coeur tendre. Cette réputation est due à son imposante carrure, c’est effectivement le plus grand chat domestique. Il atteint sa maturité à l’âge de quatre ans, sa croissance est donc plus lente que celle des autres chats. Adulte, il pèse entre six et huit kilos, cependant, certains mâles peuvent atteindre le poids exceptionnel de 14 kilos – de vrais mini Lynx ! En général, les femelles pèsent trois kilos de moins que les mâles. Le record du Maine Coon le plus grand du monde est détenu par Omar, il pèse actuellement 15 kilos pour 1m20.

Quel caractère a le Maine Coon ?

Le Maine Coon est un chat qui peut vivre en appartement à la seule condition d’y avoir été habitué depuis son plus jeune âge.

Le Maine Coon : ses qualités

Cette race de chat possède un caractère calme, joueur, curieux et affectueux. Malgré sa taille imposante, il peut s’adapter facilement à la vie en appartement, mais si vous avez un accès sur l’extérieur, il appréciera grandement.

Concernant son éducation, il est assez docile et cohabite facilement avec d’autres chats et chiens. Il est également très patient avec les enfants et fera un compagnon idéal pour eux.

C’est un vrai chat-chien, il adore passer des moments privilégiés avec son maître et jouer avec lui. Très câlin, il refusera rarement des caresses.

Quels sont ses défauts ?

On peut assurer facilement que le Maine Coon n’a pas vraiment de défaut, cependant, ce n’est pas tout à fait un chat que l’on peut qualifier d’indépendant. Il supporte effectivement assez mal la solitude, il a donc besoin d’une présence régulière à ses côtés. Évitez de le laisser seul trop longtemps ou trop souvent.

Maine Coon (race de chat) roux
Chat Maine Coon à la robe roux

Les caractéristiques physiques du chat Maine Coon

L’aspect général du Maine Coon

Cette race de chat fait partie des grands chats. Il possède une forte ossature et sa musculature est impressionnante. Son corps est rectangulaire avec une poitrine large et sa queue est longue et bien fournie. Il bénéficie d’une robe à poil long de longueur inégale sur le dos et les flancs.

Il possède la particularité d’avoir des petits plumets situés sur les pointes de ses oreilles.

Zoom sur la tête du Maine Coon

Sa tête est de taille moyenne et ses pommettes sont hautes et saillantes. De profil, la ligne de son nez forme une courbe légère concave sans stop. Son museau est modérément épais et il s’amenuise sur la longueur. Il est anguleux et carré lorsqu’il est vu de face, il ne doit pas être pointu ou étroit.

Son nez, son menton et ses lèvres sont alignés sur une même verticale. Son menton est ferme et fort.

Ses yeux sont grands et légèrement ovales, ils sont implantés en oblique et bien espacés l’un de l’autre. Les couleurs acceptées par le standard de la race sont le vert, le doré, le cuivre et le jaune. Les yeux bleus ou impairs sont uniquement acceptés chez les chats blancs.

Ses oreilles sont grandes et larges à la base et placées hautes sur la tête. Elles sont séparées par un espace équivalent à la base d’une oreille. Légèrement pointues, elles sont un peu inclinées vers l’extérieur. Les oreilles sont bien fournies avec un plumet sur la pointe.

Il est essentiel d’avoir un équilibre des proportions entre la tête et la longueur du museau.

Le corps du Maine Coon

Le corps du Maine Coon doit respecter un équilibre général. Il est de taille moyenne, long et substantiel, mais également bien musclé avec une poitrine large.

Ses pattes sont solides et puissantes avec une ossature substantielle. Elles sont moyennement hautes et renforcent ainsi l’apparence rectangulaire de son corps sans sombrer dans l’exagération.

Ses pieds sont grands et ronds, ils possèdent cinq doigts sur les pieds avant et quatre doigts sur les pieds arrière. Une importante pilosité interdigitale est présente.

La longueur idéale de sa queue doit atteindre la base de ses omoplates. Elle est large à la base et très fournie avec de longs poils qui forment des mèches souples et se terminent en pointe.

Les critères d’éligibilité au LOOF du Maine Coon

Les critères non éliminatoires

Ces défauts peuvent entraîner des pénalités :

  • Profil droit, stop ou bosse prononcée sur le nez.
  • Menton fuyant, prognathe. Museau court, long ou pointu.
  • Corps trapu et court ou ossature fine.
  • Robe courte en hiver ou de longueur égale sur tout le corps.
  • Peu ou pas de pilosité interdigitale.
  • Sous-poil laineux.

Les critères éliminatoires

Ces défauts entraînent l’exclusion du concours :

  • Tâches blanches sur les chats (sauf les parties colorées).
  • Polydactylie – présence d’un ou plusieurs doigts supplémentaire(s).
Maine Coon (race de chat) calico
Chat Maine Coon à la robe calico

Robe, couleur et entretien du Maine Coon

La robe du Maine Coon

Le Maine Coon possède un poil mi-long très fin et bien fourni qui peut s’emmêler facilement, notamment sur la zone du ventre et sous les aisselles.

Les couleurs du Maine Coon

Les couleurs de robe du Maine Coon sont réparties en cinq catégories : 

  • Les chats unicolores : blanc, noir, bleu, roux, crème.
  • Les chats écailles : écailles de tortue, bleu crème.
  • Les chats tabbys : blotched tabby (robe la plus classique), mackerel tabby (tigré).
  • Les chats silver et les smoke : silver tabby, smoke tabby.
  • Les chats particolores : bicolore et tricolore, Arlequin (rare), Van (rare).

Comment entretenir son Maine Coon ?

Le pelage du Maine Coon nécessite un entretien régulier pour rester beau et éviter les noeuds et les bourres de poils. C’est aussi important pour sa santé, car en réalisant sa toilette, il avale de nombreux poils pouvant ainsi être sujet aux occlusions intestinales résultant de boules de poils.

À l’automne et au printemps, votre chat réalise sa mue. Durant cette période, il est préférable d’augmenter la fréquence de brossage, une fois par jour peut parfois être nécessaire pour vous débarrasser des poils morts.

Pour éviter tout risque, n’hésitez pas à le brosser au minimum une fois par semaine avec une brosse en pure soie pour éviter l’électricité statique. Il faut le peigner avec précaution pour ne pas abîmer sa robe et ainsi retirer les noeuds ou éviter leur future formation.

Si besoin, vous pouvez également donner un bain à votre Maine Coon. Il est possible de le laver trois à quatre fois par an avec un shampooing adapté.

Ce qu’il faut retenir sur le Maine Coon

Taille et poids : C’est un chat de grande taille et son poids idéal se situe entre quatre et dix kilos.

Santé : Le Maine Coon ne souffre pas de souci de santé particulier, attention cependant au risque de consanguinité qui peuvent donner lieu à certaines maladies comme la cardiomyopathie ou la dysplasie de la hanche.

Est-il adapté pour les enfants ? Le Maine Coon est un chat très patient qui fera un compagnon idéal pour des enfants, mais attention, ce n’est pas une peluche.

Est-il facile à vivre ? Véritable chat-chien, le Maine Coon peut parfois se montrer pot de colle. Il est facile à vivre, mais aura besoin de votre présence régulière pour être heureux car il supporte mal la solitude. Si vous avez un travail prenant et que vous n’êtes pas souvent chez vous, cette race de chat n’est pas pour vous. Il sera heureux en maison et en appartement.

Il peut cohabiter avec d’autres animaux sans difficulté selon les caractères de chacun.

Le saviez-vous ? Le Maine Coon ne ronronne pas, il roucoule !

Déposer un commentaire